Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

CUMUL DE POSTES, UNE FAIBLESSE NOTOIRE

Posté par: Youssou GNINGUE| Mercredi 22 août, 2018 11:08  | Consulté 199 fois  |  2 Réactions  |   

Cumul de poste, une faiblesse notoire de la gouvernance sénégalaise

Dès son élection, je pensais que la première préoccupation du  Président Macky Sall serait la suppression du cumul de postes.  Ceci se justifie à travers le fait décrit par la citation ci-dessous.

                              Impossible d’être au four et au moulin

Tout l’espoir que j’avais porté sur Macky a fini par s’éteindre à cause des points comme celui de la pléthore de ministres, de la volonté démontré de maintien du sénat et, plus que tout, du cumul de postes.

Les habitants des Parcelles Assainies étaient dans la rue ce matin, samedi 28 juillet 2018, pour manifester contre les coupures d'eau récurrentes. La marche organisée par le Collectif de l'opposition, a débuté au Rond-point Case-bi pour se terminer à la sous-préfecture des Parcelles Assainies. Certains marcheurs ont réclamé la démission du ministre de l'Hydraulique, Mansour Faye, qui, selon eux, a montré ses limites face au problème de la pénurie d'eau.

Nous oublions cependant de mettre en vue ce cumul flagrant de postes qui choque l’entendement. On ne peut pas être Maire de Saint de Louis et occuper en même temps la position de ministre  de l'Hydraulique et de l'Assainissement. Personne ne possède le don d'ubiquité.

Une gouvernance optimale ne peut pas se permettre des cumuls de postes.

Il ne s’agit  pas de  cumul de mandats mais de postes.

L’autre cumul le plus apparent est celui du frère de Macky Sall, Aliou Sall, le grand politicien

         Aliou, le maire de Guédiawaye

        Aliou, le Président des maires du Sénégal

        Aliou, Directeur  de CDC (Caisse des Dépôts et Consignations)

Ceci est le signe le plus évident de l’immersion vers le sous-développement.

C’est également une preuve du fait que le Président fait le contraire ce qu’il  dit.

C’est également une preuve du fait que le Président ne respecte pas sa parole.

Notre gouvernance est définitivement mal gérée car il y a beaucoup d’autres cumuls de postes. C’est comme si le Sénégal souffrait d’un déficit de compétences. Non seulement, nous subissons les impacts des Cumuls mais également ceux des conflits.

Est-ce de l’insouciance, de la gourmandise ou d’un manque de respect pour les autres compétences sénégalaises animées d’une volonté de servir le Sénégal ?

 

Professeur  Gningue  Youssou, Mathematics and Computer Science Dep.,

Laurentian University, Ontario, Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Youssou En Août, 2018 (22:28 PM) 0 FansN°:1
Après l'indépendance, on a assisté au phénomène de cumul de mandats et de postes. Depuis lors, on a connu de très légères améliorations qui concernent seulement le cumul de mandats.
Youssou En Août, 2018 (02:51 AM) 0 FansN°:2
Je comprends qu'on ait confiance a ce qui nous entoure, nos frères, beauf, oncle, amis, ... Mais, penser qu'ils sont si compétents qu'on les surcharge est une aberration.

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 792207 fois 236 Articles 16415 Commentaires 67 Abonnés

Posts recents
LA REVANCHE PAR LA REVOCATION
CONCURRENCE INTERNE ET SAUVAGE DANS LE MACKY-PARRAINAGE
APPROCHE STEM POUR UNE EDUCATION PLUS EFFICIENTE EN AFRIQUE
APPLICATIONS DU PARRAINAGE AUX PRECEDENTES PRESIDENTIELLES
LES VRAIS CANDIDATS SE SONT LANCÉS DANS LE PARRAINAGE
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé