Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

DES PRIMAIRES OUVERTES EN REPONSE AU PARRAINAGE

Posté par: Youssou GNINGUE| Dimanche 08 juillet, 2018 03:07  | Consulté 253 fois  |  9 Réactions  |   

La loi du parrainage votée par l’Assemblée Nationale va sans doute être implantée lors  des élections présidentielles 2019 dans le cadre du processus de candidature. Plusieurs intentions de candidature risquent d’être recalées par cette loi qui s’avère être un véritable filtre.

Quelles stratégies anticipatives à développer et à mettre en place ?

Comment utiliser le parrainage afin de placer son initiateur en difficulté ?

Quelles stratégies à développer afin d’assurer un deuxième tour gagnant ?

La réponse à ses questions se situe dans la mise en place d’une coalition crédible. La démarche consisterait à inviter les candidats possédant des visions rapprochées à s’accorder sur une plateforme commune.  Ainsi ces candidats pourraient s’accorder sur une même base de programme. Ils devraient s’engager à signer un protocole commun. Ceci leur permettrait de se distinguer en coalition en se  donnant un nom et en organisant des élections «primaires ouvertes». Ce processus est dit ouvert dans le sens ou des candidats peuvent se joindre à la dynamique de coalition.

Chaque candidat devrait verser une caution dans l’ordre du dixième ou cinquième de la caution nationale. Les élections «primaires ouvertes» devraient être menées au sein de chacune des régions et par les parrains de la coalition. Dépendamment de leur nombre, chaque candidat devrait fournir un nombre de parrains au moins inferieur a l’exigence nationale de cette région. Chaque candidat devrait également fournir un nombre réduit de la société civile indépendante et de haute probité dans la région. Tous ces parrains et indépendants constitueraient les électeurs régionaux. Un congrès régional de présentation des candidats et d’interactions avec ces électeurs devrait aboutir à un vote. Compte tenu de la formation de ce corps électoral, le vote consiste à choisir et classer au plus les trois meilleurs candidats. Chaque rang est pondéré par une valeur déterminée par la coalition. La somme des pondérations de chaque candidat devrait désigner le représentant de la coalition.

Ces congrès régionaux donneraient l’occasion à la coalition considérée de confectionner une liste solide de parrains et de mieux se faire connaitre.

Ces congrès régionaux donneraient une occasion à la coalition considérée  d’interagir avec les électeurs et de mieux faire connaitre son programme.

Ces congrès régionaux donneraient une occasion aux candidats de recevoir une meilleure connaissance des réalités du pays.

Ces congrès régionaux donneraient également une occasion d’effectuer des levées et vendre des  cartes de membres.

Toutes ces activités devraient être financées par les cautions de participation des candidats et par des contributions volontaires. L’heureux élu devrait bénéficier d’une partie de cette somme globale qui lui permettrait d’alléger considérablement sa participation aux élections nationales. 

Dépendamment du nombre de candidats et des situations, la coalition pourrait soumettre et soutenir jusqu’à deux candidatures. Ceci leur permettrait d’assurer une participation aux élections présidentielles 2019.

A partir de la liste des intentions de candidatures déclarées et leurs orientations, quatre coalitions très crédibles pourraient être constituées en utilisant ce processus dynamique. Ce processus devrait  sans aucun doute permettre à l’opposition le passage de candidature individuel maitrisable à un niveau de candidature collective, rodée et crédible. La loi de parrainage qui était supposée être un gros fardeau pour l’opposition s’avèrerait induire un atout redoutable.

Professeur  Gningue  Youssou, Mathematics and Computer Science Dep.,

Laurentian University, Ontario, Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (9)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Yoffois En Juillet, 2018 (04:14 AM) 0 FansN°:1
Quatre coalitions crédibles avec une moyenne de 13 % forcent un deuxième tour gagnant.
Yoffois En Juillet, 2018 (04:15 AM) 0 FansN°:2
Le magistrat démissionnaire Ibrahima Dème, le professeur Ibrahima Silla, l’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats Mame Adama Gueye, l’ex directeur des Douanes, Boubacar Camara, l’ancien patron de la CENTIF et ancien membre de lGE, Ngouda Fall Kane, l’avocat Aboulaye Tine de l’Union sociale libérale, le pharmacien Dr Pape Moustapha Fall , l’African Enterpreneurship Challenge militant Badou Kane, le romancier et non-voyant, Sidy Bouya Mbaye, le patron de TV, Bougane Gueye et le leader du mouvement politique Sénégal-REC, Papa Makhtar Diallo pourraient constituer la coalition des Patriotes
Yoffois En Juillet, 2018 (04:17 AM) 0 FansN°:3
Les anciens PDS ou libéraux de l’opposition pourrait être reconstitués par l’ancien ministre de l’Energie Samuel Sarr, l’ancien maire de Dakar Pape Diop , l’ancien super-ministre Karim Wade, l’ancien ministre d’Etat sous le défunt régime libéral Habib Sy, l’ancien premier ministre de Wade et ancien président de la Commission de l’UEMOA, Hadjibou Soumare, l’ancien ministre de communication Moustapha Guirassy et le maire de ziguinchor, Aboulaye Baldé

Notons cette coalition pourrait choisir deux candidats compte de la forte possibilité de disqualification du candidat phare, Karim Wade.
Yoffois En Juillet, 2018 (04:19 AM) 0 FansN°:4
La troisième coalition pourrait être constituée principalement par les anciens de manko tahawu Sénégal. L’ossature pourrait est constituée du maire de Dakar Khalifa Sall , Sérigne Mansour Sy Djamil, l’ancien ministre Cheikh Bamba Dieye, le président du Grand parti Malick Gakou , l’édile de Podor, l’avocate Aissata Tall Sall et l’ancien premier ministre Idrissa Seck.

Notons cette coalition pourrait choisir deux candidats compte tenu de la forte possibilité de disqualification de leur candidat phare, Khalifa Sall.
Notons également que le candidat IDY pourrait être placé dans le groupe des anciens PDS.
Yoffois En Juillet, 2018 (04:19 AM) 0 FansN°:5
La quatrième coalition pourrait être principalement constituée par l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye, le fameux architecte Atepa Goudiaby, L’inspecteur des Impôts radié Ousmane Sonko, L’ancien ministre démissiodnnaire des mines Thierno Alassane Sall, l’ancien député Thierno Bocoum, le capitaine démissionnaire Mamadou Dièye et la dame Ndella Madior Fall
Yoffois En Juillet, 2018 (04:21 AM) 0 FansN°:6
Notons que certains candidats pourraient maintenir leurs intentions premières de candidature sans primaire ou simplement désister. Ces regroupements ne sont que des suggestions pour montrer les types de coalitions possibles.
Youssou En Juillet, 2018 (04:36 AM) 0 FansN°:7
Par définition, une élection primaire est une élection qui permet la désignation du candidat d'un parti politique ou d'une coalition de partis à une élection.

Dans ce processus, l’élection primaire ouverte permet de réaliser la coalition qui sera représentée par l’heureux de l’élection primaire. Elle participe à la création, a la mise en pace et la solidification de la coalition
Youssou En Juillet, 2018 (11:37 AM) 0 FansN°:8
Selon Le Soleil qui donne l’information, Macky Sall a porté sa signature au bas du texte le 4 juillet. Et que celui-ci a été publié le lendemain au Journal officiel.
Youssou En Juillet, 2018 (13:03 PM) 0 FansN°:9
Le Parti pour l'unité et le rassemblement (PUR) ne perd pas de temps. Son coordonnateur, le député Issa Sall, annonce que leur formation politique a déjà lancé la collecte des signatures pour le parrainage de leur futur candidat pour la présidentielle de 2019.

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 784341 fois 236 Articles 15228 Commentaires 67 Abonnés

Posts recents
LA REVANCHE PAR LA REVOCATION
CONCURRENCE INTERNE ET SAUVAGE DANS LE MACKY-PARRAINAGE
APPROCHE STEM POUR UNE EDUCATION PLUS EFFICIENTE EN AFRIQUE
APPLICATIONS DU PARRAINAGE AUX PRECEDENTES PRESIDENTIELLES
LES VRAIS CANDIDATS SE SONT LANCÉS DANS LE PARRAINAGE
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé