Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Et si les candidats se réduisaient à Mbeur mi

Posté par: Youssou GNINGUE| Jeudi 19 avril, 2018 20:04  | Consulté 359 fois  |  2 Réactions  |   

Avec cette loi de parrainage, un grand nombre de candidats risquent d’être recalés. En effet, toute faiblesse dans une quelconque région pourrait entrainer une élimination prématurée. C’est malheureusement le cas d’une grande partie des 300 partis du Sénégal.

D’autre part, une grande partie d’électeurs pourrait hésiter à parrainer pour éviter d’être une victime du voyeurisme. A juste titre ! Mon fils a soumis une demande de travail au niveau  de l’administration locale, il serait plus prudent d’associer à l’opposition. Je ne peux pas risquer l’espoir de sortie de la misère de toute ma famille. Je suis prêt à voter pour mon candidat dans l’opposition mais pour signer dans une liste non anonyme. De plus, nous recevons cette petite bourse familiale sur laquelle nous ne pouvons pas cracher. Raisonnement sensé !  N’avons-nous pas instauré le secret du vote pour éviter ces situations ?

La gourmandise du pouvoir pourrait l’amener à faire signer par l’achat de conscience et le chantage d’intimidation plus d’électeurs nécessaires dans une région bien déterminée. D’ailleurs certains militants ont déjà annoncé la couleur. Plus d’un millions de signataires pour Mbeur-mi ! Les autres candidats devraient se partager les restes rendant ainsi la chasse aux parrains non fructueuse.

Pour éviter de se faire recaler certains candidats viseraient plus de signataires que le niveau minimal. Ceci pourrait rendre assez difficile la réalisation des critères imposés par cette loi.

Certains candidats prématurés pourraient changer d’avis sachant leur impossibilité à passer le cap du parrainage.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est possible de se poser la question ci-dessous.

Et Si les candidats aux présidentielles de 2019 se réduisaient à Mbeur mi ?

La démocratie du Sénégal se serait trouvée dans une situation extrêmement difficile et embarrassante. Que faire ?

Cette situation ne risque malheureusement pas d’arriver. Mbeur mi aurait déjà choisi le plus faible de ses partenaires d’entrainement comme adversaire.

Dr  GNINGUE  Youssou, Chair, Mathematics and Computer Science Dep., Laurentian University,  Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Youssou En Avril, 2018 (21:07 PM) 0 FansN°:1
Un recul démocratique de plusieurs annnées a été subi par le Senegal. On Wade avait touché le fond mais Macky l'a crevé
Youssou En Avril, 2018 (21:07 PM) 0 FansN°:2
Un recul démocratique !

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 745645 fois 150 Articles 12614 Commentaires 59 Abonnés

Posts recents
DEBATS DE CANDIDATS AUX PRESIDENTIELLES 2019
UNE GESTION INTELLIGENTE AURAIT ÉVITÉ LA CRISE UGB
QUI EST HORS LA LOI ?
OPTIMISATION DE LA LIVRAISON DES CONTENEURS AU NIVEAU DU PORT D’ABIDJAN
BBY VA IMPLOSER, BOOOM !
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé