Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LE PARRAIN DE LA DÉLINQUENCE ELECTORALE

Posté par: Youssou GNINGUE| Lundi 09 avril, 2018 02:04  | Consulté 338 fois  |  4 Réactions  |   

QUESTIONS ET QUESTIONNEMENTS SUR LE PARRAINAGE

 

Projet de loi N12/2018 portant modification du code électoral

Etabli par le décret présidentiel N 2018-690

28 Mars 2018

Son excellence le Président Macky Sall y  a tranché en faveur du parrainage pour la présidentielle 2019 à travers l’adoption par le Conseil des ministres de ce  projet de révision de la Constitution et du Code électoral. Désormais pour être candidat à l’élection présidentielle, il faut se faire parrainer par au moins 1% des électeurs inscrits dans 7 régions, à raison de 2000 signatures minimum par localité. Si l’on se considère l’actuel fichier électoral avec ses 6 500 000 d’inscrits, tout candidat devra réunir au moins 65 000 parrains pour pouvoir participer à l’élection.

Cette nouvelle disposition stipule : un électeur ne peut parrainer qu’un (01) candidat. Ceci nous amène à poser certaines questions présentées ci-dessous.

Cette unicité de parrainage ne viole-t-elle pas la confidentialité du vote présidentiel du 24 février 2018 ?

Comment un candidat peut-il vérifier qu’un électeur n’a pas déjà parrainé un autre candidat ?

Comment un candidat peut-il contrôler que son parrain ne signe pour un autre candidat ?

Cette nouvelle disposition du parrainage avec la règle d’unicité  risque de faciliter l’apparition sur la scène politique une forme de voyeurisme. En effet,  à partir des listes, il est possible de connaitre les intentions de vote d’un nombre assez considérable d’électeurs. Il devient tentant d’essayer de les cibler surtout si leurs candidats sont recalés. A cause de ce voyeurisme, certains électeurs auraient plus de facilité à voter qu’à parrainer.

Avec la règle d’unicité, le parrainage risque de faciliter l’apparition sur la scène politique une nouvelle forme de criminalité orchestrée par :

Des candidats mercenaires.  Ces candidats ne cherchent pas à être retenus dans la liste. Leur principal objectif est d’éliminer d’autres candidats en amenant leurs signataires à signer pour eux en échange de compensation monétaire. De tels candidats sont financés par la catégorie de candidats délinquants.

Des candidats délinquants. Ces candidats ont la certitude et les moyens d’être retenus dans la liste. Leur principal objectif est d’éliminer d’autres candidats en faisant appel aux services de mercenaires. Il s’assure une élection facile. Dans le pire cas, un tel candidat essaie lâchement de s’assurer d’un passage forcé au second tour.

Cette nouvelle forme de criminalité amène à poser les questions ci-dessous

Quel sont moyens pour contrecarrer l’action de tels mercenaires et délinquants?

Quelle est la conséquence que devrait subir de tels candidats ?

Notons que la présence de ces candidats de nuisance font provoquer et favoriser la formation d'une classe similaire chez les électeurs :

Des électeurs mercenaires. Ces électeurs reçoivent de l’argent et double leur parrainage afin d’éliminer un candidat cible. Ils sont sollicités  par des électeurs délinquants qui facilitent le travail des candidats délinquants.

Des électeurs délinquants. Ces électeurs  constituent les bras armés des candidats délinquants. Leurs ignobles actions seront grassement payées. Cette nouvelle forme de criminalité amène à poser les questions ci-dessous.

Quelle est la conséquence que devrait subir un électeur qui parraine plus d’un candidat ?

Quelle est la conséquence que devrait subir un candidat qui achète des parrains ?

Quelle est la conséquence que devrait subir un électeur qui monnaye son parrainage ?

Pour éviter de subir ces avatars, les candidats vont essayer de s’assurer une caution de signatures, par exemple 100 000 au lieu de 65 000. Cependant compte tenu du temps réduits pour étudier ces listes, un nombre maximal devrait nécessairement être fourni. Ceci amène à poser la  question ci-dessous.  

Quel le nombre maximal de la liste de parrains ?

Allons-nous mettre à la disposition de chaque intention de candidature un fichier complet des électeurs ?

Si une candidature est rejetée pour un nombre très réduit de signatures, allons-nous lui donner la possibilité de corriger sa liste ?

Pourquoi ne pouvons-nous pas opter pour le bulletin unique ?   La meilleure rationalisation est l’élection par le bulletin  unique qui rend l’élection moins coûteuse et décourage les possibilités de spécialisations liées au tirage.

Cette nouvelle disposition s’avère sans aucun doute être une technique de rationalisation des candidatures. De plus, il faudrait compter sans les erreurs de présence de personnes non inscrites sur ces listes de parrainage qui risquent de disqualifier certaines candidatures.

Le parrainage par un nombre raisonnable  d’élus ou de grands électeurs est plus facile à instaurer que le parrainage citoyen. C’est à cause de toutes ces difficultés qu’une telle idée fut rejetée en France. 

Nous venons de percevoir à travers cet article comme cette loi de parrainage pourrait se trouver être le parrain de la délinquance. Fort de ceci, nous sollicitons  auprès de son excellence le retrait de cette loi.  Si par contre, il persiste et continue à vouloir maintenir ce projet de loi, alors sollicitons la clairvoyance des  honorables députés. A mon point de vue, ceci risque d’apporter une certaine complication à cette présidentielle, une complication qu’on aurait pu éviter.

Prof. Gningue Youssou, Directeur du département  Math & Comp. Sc., Laurentian  University (Canada).

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Yoffois En Avril, 2018 (03:02 AM) 0 FansN°:1
Avec cette loi, un groupe de personnes mal intentionnées pourraient provoquer la disqualification d’une certaine catégorie de candidats. Il suffit de déterminer la région ou un tel candidat peine à obtenir 2000 signataires et cibler certains signataires et les amener à doubler leur parrainage par l’achat de conscience. Réussir à faire participer une dizaine de signataires de cette région à cette démarche ignoble pourrait suffire à amener au non-respect de l’exigence régionale et donc à recaler un tel candidat.
Youssou En Avril, 2018 (03:20 AM) 0 FansN°:2
Avec l'ancien projet de loi appelé le ticket, le PDS était aveugle et ne voyait pas les faiblesses d'une telle loi. C'est la meme situation qu'est en train de vivre l'APR. Il suffit d'attirer l'attention sur les faiblesses du projet de loi sur le Parrainage pour subir les attaques des militants de l'APR.
Youssou En Avril, 2018 (08:55 AM) 0 FansN°:3
Gouverner, c’est prévoir, c’est anticiper ! C’est de déterminer et de démasquer toute démarche mal intentionnée afin de préserver nos acquis démocratiques. C’est également d’étudier les conséquences de nos politiques bien intentionnées. Finalement, c’est d’avoir les moyens de ses propres politiques afin de les rendre plus optimales.
Youssou En Avril, 2018 (11:52 AM) 0 FansN°:4
C’est quand son arrogance est au summum que la stabilité d’un pouvoir est à son minimum.

Le régime actuel ne semble pas avoir appris de l’expérience de Wade

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 755552 fois 163 Articles 13203 Commentaires 61 Abonnés

Posts recents
FOCUS ON JAPAN
BALNIOU AKH A KHALIFA SALL
MACKY APPROUVE INDIRECTEMENT CAPITAINE DIEYE
LA DEMISSION DE LA VERITE
SENEGAL, UN PETIT PAYS, DE GRANDS HOMMES
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé