Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LIBÉREZ OUSSEYNOU DIOP !

Posté par: Youssou GNINGUE| Mardi 28 août, 2018 11:08  | Consulté 187 fois  |  0 Réactions  |   

Il ne s’agit pas du présumé meurtrier du jeune taximan  mais de l’étudiant en Mathématiques et Physique de l’UCAD. Depuis 3 ans, le jeune Ousseynou Diop continue à croupir dans la prison de Reubeus pour un commentaire en 2015 sur Facebook, suite à l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo. Se croyant à l’abri, sous le pseudonyme «Hussein», Ousseynou Diop avait annoncé des attentats en France  à travers  Facebook. Ousseynou a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, pour apologie du terrorisme. 

Ousseynou Diop est en prison  à cause de son amour démesuré pour son prophète  Mouhamed (Psl). En effet, il a eu une réaction démesurée, certes condamnable, dans  les réseaux suite aux massacres des journalistes de Charlie Hebdo par les terroristes Kouachi.

Pourtant le jeune Ousseynou Diop s’est excusé ; « J’étais étudiant en 2015 lorsque je faisais ce commentaire sur facebook. Je venais juste d’avoir mon BAC. Je ne comprenais rien de profond des Réseaux Sociaux mais en tant que jeune, cet événement m’avait inspiré des réactions répulsives vis à vis de ces journalistes du quotidien français, Charlie Hebdo.»

                                     HONTE A  NOUS !  HONTE A NOTRE JUSTICE !

                               ON NE PEUT PAS ETRE PLUS ROYALISTE QUE LE ROI

Je vais prouver ces deux assertions en me basant sur des faits intervenus dans cette meme periode en France.

Pourtant  dans cette France ou ceci s’est passé, Tariq Ramadan, après avoir  traité de lâches ces journalistes pour avoir insulté gratuitement quelqu’un qui ne leur avait rien fait  et bafoué la foi de millions de personnes. Il n’a jamais été emprisonné pour ce forfait.

Pourtant  dans cette France ou ceci s’est passé des personnes comme Dieudonné ont été emprisonnés pour des commentaires plus virulents et ont déjà purgé leurs peines. En effet, Dieudonné a été condamnée pour seulement deux mois avec une amende de 10 000 euros.

La liste des condamnés pour pour apologie du terrorismene cesse de s'allonger. Après les attentats meurtriers contre  Charlie Hebo, une pluie de condamnations à la prison ferme, y compris pour des prévenus qui étaient sans antécédents judiciaires. Près de 70 procédures ont été engagées contre ceux qui expriment leur soutien aux attaques, selon le dernier décompte du ministère de la Justice. Je vais en répertorier une douzaine ou le crime n’est pas associé à d’autres ou à un état d’ivresse de la personne condamnée.

1.  Un homme de 34 ans a été condamné à quinze mois de prison ferme et une interdiction définitive du territoire. Au centre de rétention administrative de Vincennes, il a approuvé à voix haute les attaques meurtrières à Charlie Hebdo et à la Porte de Vincennes, et a affirmé vouloir poser une bombe sur les Champs-Elysées.

2.  Un homme de 22 ans a été condamné à Nanterre à un an de prison ferme pour avoir posté sur Facebook une vidéo dans laquelle il se moque du policier abattu sur le trottoir lors de la fusillade à Charlie-Hebdo.

3. «Un coup de crayon et un coup de Kalach, c'est la même chose», a clamé sur Facebook un habitant de Courtalain (Centre). Âgé de 21 ans, il a publié après les attentats meurtriers des vidéos de décapitations en Syrie, l'interview téléphonique d'un des frères Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo.  Il a été condamné à dix-huit mois de prison, dont un an ferme.

4.  «On va tous vous niquer à la Kalachnikov. Je vais venir au commissariat pour faire comme à Paris», a signifié un homme de 22 ans à des policiers, lors d'un contrôle routier. Le tribunal de Toulouse l'a condamné à 10 mois de prison ferme.

5.  «Les frères Kouachi, c'est que le début, j'aurais dû être avec eux pour tuer plus de monde », a annoncé un homme de 21 ans, sans emploi, dans le tramway de Toulouse. Il a écopé de 10 mois de prison ferme. Sa peine a été alourdie de deux mois par révocation d'un sursis accompagnant une précédente condamnation.

6.  «Vive la Kalach !», a crié un homme de 20 ans à destination d'une patrouille de police dans un centre commercial d'Orléans, avant de mimer un tir de rafale à leur encontre. Il s'est condamné à six mois de prison ferme.

7.  «Ils ont eu raison à Charlie Hebdo, ils auraient dû tous vous tuer», a déclaré un homme à une patrouille lors d'un contrôle à Béziers. Il a été condamné  à six mois de prison ferme, sa précédente peine d'un mois avec sursis a été révoquée, et il devra verser 500 euros à la policière menacée.

8.  «C'est jour de fête», a commenté un habitant de Castres sur Facebook à propos de la vidéo de l'assassinat du policier devant les locaux de Charlie Hebdo, ponctuée d'un "MDR" ("mort de rire"). L'homme de 24 ans a été condamné à cinq mois de prison ferme.

9.  «Ceux qui sont Charlie, je vous pisse dessus», a lancé un Toulousain de 19 ans sur Facebook. Alors qu'il est interpellé après un délit de fuite lors d'un banal contrôle routier, les policiers découvrent sur son téléphone plusieurs vidéos des attentats des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, et à son domicile des messages sur Facebook applaudissant les attaques meurtrières. Le jeune homme, qui n'avait pas d'antécédent judiciaires,  a été condamné à cinq mois de prison ferme.

10.  «Je nique les Français, je suis pro-palestinien, je veux faire le djihad et vous tuer à la kalach' sales juifs !», a hurlé un homme de 24 ans à la sortie d'une boîte de nuit à Toulouse. Il avait également publié sur son profil Facebook des photos des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly accompagnés de propos faisant l'apologie des attentats meurtriers. Il a été condamné à trois mois de prison ferme.

11.  «On a bien tapé, mettez la djellaba, on ne va pas se rendre, il y a d'autres frères à Marseille», a publié sur Facebook un homme de 27 ans. Cet habitant de La-Valette-du-Var, près de Toulon, a écopé d'une peine d'un an de prison, dont trois mois ferme.

12.  «Je suis Coulibaly. Je vais poser une bombe», a menacé une touriste à la fenêtre d'une chambre d'hôtel de Disneyland Paris. Alors que le parc d'attractions faisait l'objet de mesures de sécurité renforcées, l'ordre a rapidement été donné d'évacuer l'hôtel et un périmètre de sécurité avait été mis en place. 70 policiers ont été mobilisés pour évacuer 400 personnes pendant près d'une heure trente. Cette Marseillaise de 42 ans a ensuite prétendue être la compagne, activement recherchée, d'Amédy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages meurtrière de la Porte de Vincennes. Le tribunal correctionnel de Meaux l'a condamné à trois mois de prison ferme.

Nous aurons pu allonger la liste jusqu’à une cinquantaine. Et dans tous ces cas, les personnes impliquées ont été condamnées en 2015. Elles ont déjà purgé leur peine et ont continué à vivre leur vie.

Pendant ce temps, le jeune Ousseynou est encore en prison condamné à ne pas être jugé. C’est pour cette raison que nous pouvons affirmer sans nous tromper ;

                           ON NE PEUT PAS ETRE PLUS ROYALISTE QUE LE ROI

                                 HONTE A  NOUS !  HONTE A NOTRE JUSTICE !

Ce garçon serait aujourd’hui peut-être en train de préparer sa licence de 3 ème année.

Ce garçon  aurait passé la fête de Tabaski avec ses parents au lieu d’être séquestré  à Reubeuss.

Sommes-nous de vrais musulmans pour assister sans ne rien faire  à la destruction d’une jeune vie dont la seule erreur est d’aimer le Prophète et d’avoir mal réagi avec trop d'excès ?

Cheikh Alassane Sène, Tarou Yalla,  était dans la même situation que le jeune Ousseynou Diop. Aujourd’hui, il est candidat à la présidence de la République du Sénégal. SVP, n’oubliez pas durant votre campagne électorale, le slogan ; Libérez Ousseynou Diop. Adjoignez-le au slogan, Libérez Khalifa Sall. Sa cause n’est pas moins importante mais, plus noble car moins intéressée.

S’il était le fils d’une quelconque autorité, il serait aujourd’hui dehors.  «Mon père et ma mère qui n’ont que moi comme fils vivaient modestement avant mon arrestation mais aujourd’hui ils sont ruinés en voulant me sortir de ce traquenard» dit-il. Et il ajouta

«On nous dit récemment que 425 détenus ont été graciés par Macky Sall. Mais moi je n’y crois pas du tout. Ce sont sûrement des contre-vérités parce que personne ne mérite plus que moi d’être enfin libre après m’avoir volé 3 ans de ma vie loin de mes parents.»

Pauvre Ousseynou ! Il ne peut pas croire qu’on puisse donner la grâce à 425 détenus et qu’il ne soit pas inclus dans cette liste.  Pauvre Ousseynou !  Il ne sait même pas que pour être gracié, il faut d’abord être jugé.

                                    SVP LIBÉREZ  OUSSEYNOU DIOP ! OU JUGEZ-LE !

Professeur  Gningue  Youssou, Mathematics and Computer Science Dep.,

Laurentian University, Ontario, Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 784375 fois 236 Articles 15230 Commentaires 67 Abonnés

Posts recents
LA REVANCHE PAR LA REVOCATION
CONCURRENCE INTERNE ET SAUVAGE DANS LE MACKY-PARRAINAGE
APPROCHE STEM POUR UNE EDUCATION PLUS EFFICIENTE EN AFRIQUE
APPLICATIONS DU PARRAINAGE AUX PRECEDENTES PRESIDENTIELLES
LES VRAIS CANDIDATS SE SONT LANCÉS DANS LE PARRAINAGE
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé