La tournée africaine de Macron ou quand le script a buggé !

  • Source: : Seneweb.com | Le 06 décembre, 2017 à 15:12:47 | Lu 3383 fois | 17 Commentaires
content_image

La tournée africaine de Macron ou quand le script a buggé !

C'est comme une comédie musicale. Pour parler concret, prenons l'exemple de la plus célèbre d'entre elles : Le Roi lion. Depuis 1997, une équipe de comédiens fait le tour des grandes capitales pour se produire en spectacle devant des publics attentifs et séduits. Le scénario est parfait et les artistes rodés à la tâche. Les textes sont les mêmes, traduits et adaptés pour tout public. Le spectacle est tellement attendu qu'il se vend à guichets fermés, se passant parfois même de publicité.

Cependant, retenons que, sans être un privilège pour Le Roi lion, le succès d'une comédie musicale dépend fortement de la pertinence de l'histoire racontée et du jeu des acteurs. Ceci dit, la comédie musicale dont nous allons parler ici mérite qu'on lui affecte d'abord un nom : appelons-la "La tournée africaine", pour faire simple. Le principe est le même : des vedettes font le tour du monde pour se donner en spectacle. Mais, le scénario est ostensiblement différent. Il faut bien varier les effets ; c'est une question d'originalité, me direz-vous.

Cette pièce, donc, met généralement en vedette le Président français en exercice dans sa traditionnelle visite à ses homologues africains. L'agenda n'a rien à cacher : il est aussi transparent que celui d'un Général à ses troupes en faction ou encore d'un patron de multinationale rendant visite à ses filiales, abordant légitimement et avec grandiloquence des aspects logistiques et distribuant des leçons de management et de savoir être à tour de bras.

La plus marquante de cette comédie républicaine courante et bien française a certainement été celle de Nicolas Sarkozy, qui avait estampillé la sienne d'un discours indélicat et rebutant, enveloppé de lyrisme et d'emphase, comme un cadeau fétide : vous aurez reconnu le fameux "Discours de Dakar". Pour lui donner la réplique et se laver de l'affront, il avait alors fallu pas moins de 8 ouvrages rédigés par les esprits les plus émérites du Sénégal et d'Afrique et moult débats, dissertant et polémiquant sur la sémantique, le bien-fondé et la discourtoisie du texte.

Pour ne pas déroger à la tradition, la représentation de cette année a eu comme tête d'affiche, Emmanuel Macron, chef de son État et porteur d'une ambition de grand patron des relations internationales et de la géopolitique, en l'absence du présumé Leader du Monde libre, trop occupé soit à fermer ses portes, fenêtres et baisser ses rideaux, à lorgner les trous de serrure de la Corée du Nord ou à déplacer des capitales.

Le 27 novembre 2017 donc, la comédie musicale, (Oups ! que dis-je), la tournée africaine, se met en branle pour une représentation très attendue au Burkina Faso, terre des hommes intègres. L'évènement est minutieusement préparé, encadré et balisé. En somme, un de ces shows de grand audimat que les meilleures agences évènementielles auraient rêvé d'organiser. Tout fonctionne à merveille, même les blagues, exception faite de celle de la climatisation.

Jusque-là, tout va bien. Les médias français diffusent H24, la tête d'affiche en a l'égo complètement dopé. Macron plane devant un parterre d'hôtes passifs et le public est si coi de cet "honneur" qu'il en perd le sens de la pertinence. À la deuxième étape d'Abidjan, Macron l'artiste, brille de nouveau. Il se sent comme l'aîné de la maison, sollicité de partout, se faisant entendre par tous et enchaînant conférences de presse et réunions de haut niveau.

Enfin, à la dernière étape de la représentation, à Accra, pfft… La frénésie retombe comme un ballon de baudruche percé. L'accueil est plus serein, presque insignifiant et inintéressant. À tel point qu'il est à peine relayé par les médias français, quelque peu censuré. Et pour cause : ici, pas de grand discours à l'université car les étudiants sont en cours ! Pas de drapeaux agités le long des artères de la ville au passage du cortège car les enfants sont à l'école ! Pas de "Vive la France !" car les gens sont au travail ! Et de toute façon ils ne parlent pas français. Basta.

La vedette Macron, à qui il faut reconnaître un grand talent de communicateur, donc d'homme de spectacle, persiste et refait son show, portant à bout de bras son refrain de défenseur "d'une Afrique qui écrit sa propre histoire".

Malgré l'accueil pondéré qui lui a été réservé, manquant d'intuition, il s'engage avec témérité dans une conférence de presse conjointe avec le Président Nana Akufo-Addo, en exercice depuis 2016. Bien mal lui en prît, car cette fois, le scénario "bugge" !

Face à Addo, la symphonie grince. En une fraction de seconde, le script change de main et le Président ghanéen prend le rôle, non pas d'hôte passif mais d'acteur. Il lui aura fallu une tirade de 9 mn et 12 secondes pour récupérer la paternité du discours de la rupture de la Françafrique et prêcher en voix autorisée ce que doit être notre destinée d'Africains.

Dans une réponse doucereuse (et ô combien jubilatoire) à la question d'un journaliste, Addo remet les pendules de l'ingérence occidentale à l'heure, signifiant subtilement à Emmanuel Macron que les leçons doivent venir de l'intérieur et non de l'extérieur. Avec un message puissant et de sa voix grave, le digne héritier de Nkrumah, qui n'en a cure d'aller marcher pour Charlie, venait de sonner la fin de la récréation et renvoyer la Françafrique réviser son script de la rupture qui n'avait d'ailleurs convaincu personne.

"Il y a des histoires qui font que le linge sale ne doit se laver qu'en famille" (Napoléon Bonaparte). En attendant que Nollywood nous régale bientôt d'une comédie musicale à succès intitulée "Le discours d'Addo", rideau…

Awa Ngom Diop #jenesuispascharlie #jesuisaddo
P.S : Ci-après la traduction non officielle et non professionnelle sur la base de la transcription de la vidéo d'Addo.

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=


Auteur: Awa Ngom Diop - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (9)


Anonyme il y a 1 semaine (15:53 PM) 0 FansN°: 1
ne nous fatiguez pas bande d'aigris cet excellent president a fait une super belle tournée dans le concret pendant que les trump merkel et poutine sont au plus bas chapeau a macron et passons peuple de parleurs
Reply_author il y a 1 semaine (16:03 PM) 0 FansN°: 1
bah on s'en fout de sa tournee. il n'est pas notre president. l'afrique ne sera plus comme avant, c'est apparement ce qui fait peur a ce gouvernement francais qui ne mise que sur la souffrance des africains noires pour conforter sa position economique. wayei nakk yalla bakhna lolou yepp legui mou diekh!
Anonyme il y a 1 semaine (16:17 PM) 0 FansN°: 2
WooW il l'a bien remis le petit Asterix à sa place le ghanéen... bravo article bien écrit
Anonyme il y a 1 semaine (16:51 PM) 0 FansN°: 3
POUR AIBD :



Nous ne voulons pas de taximen indisciplinés. Nous voulons des taximen bien habillés et respectueux.



Pas de taxis pourris comme la plus part à Dakar;



Pas de cortèges incessants de nos autorités qui risquent tout le temps de bloquer l'autoroute à péage.

Même le ministre de la jeunesse sans qualification est capable de bloquer des heures le péage pour son passage. Ce qu'on ne voit qu'en Afrique;



Pas de vendeurs de cartes de crédit;



Pas de soit disant aide bagages qui ne servent à rien sinon voler les affaires des passagers;



Une autoroute sécurisée car les agresseurs fréquentent de plus en plus cet axe.
Anonyme il y a 1 semaine (17:07 PM) 0 FansN°: 4
á l auteur qui insiste pour nous vendre Addo: vous vous contentez de bien peu. ces presidents africains sont tous des laches, fideles á autre chose qu aux aspirations de leurs peuples. et celui ci aussi. pour l instant vous etes en train de lui faire de la publicite payée ou gratuite qui sait? voyons comment il va continuer. en attendant son pays, et la cote d ivoire de "ouattara la prostituée" soutiennent les APE. on s en fout de Addo, qu il fasse ses preuves dabord. pour l instant il a prononcé un bon discours et il ne s est pas pissé dessus comme les autres macky, kabore etc..qui chient dans leurs frocs dans ce genre de circonstances.
Reply_author il y a 1 semaine (19:35 PM) 0 FansN°: 1
monsieur je penses que vous faites amalgame le addo en question dans le texte est le président du ghana et non ado ivorien!!! merci de relire
Reply_author il y a 6 jours (00:20 AM) 0 FansN°: 2
je ne pense pas que l'auteur est entrain de vous vendre addo: je pense qu'elle défend les idées que addo a partagé. et qui ont résonné en nous tous.
Reply_author il y a 6 jours (06:08 AM) 0 FansN°: 1
nous reconnaissons la pertinence et la qualite du texte, notre post ci dessus est juste une reaction contre les presi africains, nous remercions et applaudissons l auteur, nous avons besoin de plus de contributions de cette sorte.
Reply_author il y a 6 jours (06:08 AM) 0 FansN°: 2
nous reconnaissons la pertinence et la qualite du texte, notre post ci dessus est juste une reaction contre les presi africains, nous remercions et applaudissons l auteur, nous avons besoin de plus de contributions de cette sorte.
Anonyme il y a 1 semaine (17:18 PM) 0 FansN°: 5
qui peut résumer l'article? désolé mais le style est trop pédant. il faut qu'on apprenne à écrire et parler plus simplement
Reply_author il y a 1 semaine (20:07 PM) 0 FansN°: 1
non, il faut juste retourner a l'ecole!! n'importe quoi! les niveaux sont assez bas pour qu'on se mette a obtemperer a des requetes qui nous rameneraient encore plus en arriere!
Anonyme il y a 1 semaine (17:23 PM) 0 FansN°: 6
Il me semble qu'on fait un mauvais proces a Macron.

Si nos Presidents accepte d'etre exploites et diriges pourquoi alors blamer le President de la France?

Macron qui a peine la quanrantaine ne saurait etre colonialiste.Le probleme ets que nous sommes tellement colonises dans nos tete que nous ne pouvons pas imagine une autre facon de bnous gouverner.

Si Un Macky Sall decide de donner des puits de Petrole a Total,sans s'en referer a son assemblee nationale ou meme a ses experts,en quoi cela concerne t-il Macron?



En ce moment ce sont nos propres dirigeantspolitqiues qui se soumette a la servitude volontaire parcequ'il ont peur de la democtratie et de leur responsabilites.



La posture du President Ghanaen n'a rien d'heroique,c'est qu'un President est paye pour faire qu'il a fait.

Ce sont les postures des Chefs d'etats francophone qui sont deplorables en cette epoque.
Anonyme il y a 1 semaine (19:31 PM) 0 FansN°: 7
Awa... Félicitations pour ta plume tout aussi acerbe.

J'adore ton article. Très bien écrit, n'en déplaise aux esprits chagrins.

Quant au contenu, il s'agit de ce que je pense aussi, en langage moins fleuri bien sûr.

Comme le disait l'autre, now walk the talk :-)
Anonyme il y a 1 semaine (21:28 PM) 0 FansN°: 8
Jai adoré cet article. Tres bien ecrit et drole. Jai aime le discours du president ghaneen. Je suis soulagee de savoir que certains de nos presidents ont ce mindset. Ey jespere que ces efforts vont porter leur fruit et que dautres prendront lexemple. Lafrique doit reprendre sa dignite garder la tete haute et commencer à imposer ces conditions. Si laide au developpement marchait cela se saurait.
Anonyme il y a 4 jours (00:44 AM) 0 FansN°: 9
Superbe article, très plaisant à lire. Il retrace bien l’épopée africaine du président Macron. Par ailleurs, je crois que je ne regarderai plus le Roi Lion tout à fait de la manière après ça :-P

La sortie du président ghanéen est certes magistrale, et il est rafraîchissant d’entendre certaines vérités sur notre rapport à la France et au continent africain. Mais je ne me peux m’empêcher de penser que c’était d’autant plus facile que l’emprise de la France sur les pays d’Afrique anglophone est moindre.

En tous cas, ça détonne avec le discours de Ouaga, et la posture présidentielle, dans la solennité passe toujours mieux que le show auquel on a assisté.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com