Comment Macky et Wade ont gonflé la dette du Sénégal

  • Source: : Seneweb.com | Le 06 juin, 2018 à 13:06:46 | Lu 14577 fois | 62 Commentaires
content_image

Comment Macky et Wade ont gonflé la dette du Sénégal

En 2001, à la faveur de l'Initiative PPTE (Pays pauvres très endettés) le Sénégal a vu sa dette extérieure passer de 2570,4 milliards de francs Cfa à 1022 milliards. Dix-sept ans plus tard, celle-ci a repris les airs pour se hisser à 6420 milliards. Comment en est-on arrivé là ? Réponse.

2000. Alternance au Sénégal. Exit Diouf, place à Wade. Mais l'euphorie née de ce bond en avant démocratique dissimule mal les tensions financières qui s'annoncent : les comptes publics affichent 2570,4 milliards de francs Cfa de dette. Les nouvelles autorités se grattent la tête. Coup de chance, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale étaient en pleine révision de l'Initiative PPTE (Pays pauvres très endettés), qui vise à réduire la dette du Tiers monde. Les critères de soutenabilité sont assouplis, le Sénégal est éligible. Sa dette passe à 1022 milliards de francs Cfa.

Mais très vite, le pays rechute. La dette publique passe à 1432 milliards en 2007 puis à 1974 milliards en 2009. En 2011, elle atteint 2704 milliards. Le stock d'avant-Ppte est dépassé. Les Grands chantiers de Wade sont passés par là. "Venir en aide au Sénégal sans lui demander de réformer profondément son système politique reviendrait à fournir à un toxicomane la dose qu'il demande, mais le conduit un peu plus sûrement vers sa fin", avait commenté Jean-Christophe Ruffin, alors ambassadeur de la France au Sénégal.

Cette piqure ne freinera guère Wade. Qui, obnubilé par son troisième mandat, ne lésinera pas sur… la dette. En vain. "J'ai toujours maitrisé la dette", s'est-il défendu après sa chute.

Les bonnes intentions de Macky
En 2012, Macky Sall arrive avec, d'abord Yoonu Yokkute, son programme de campagne devenu programme de gouvernance. Il a des projets, mais il joue la prudence. Du moins, dans l'intention. "Il est indispensable de mettre fin à la spirale dangereuse de croissance de la dette publique qui représentait 38,6% du Pib en 2011 contre 20,7% en 2006", claironnait-ils au début de son magistère. Mais très vite, il se lâche, s'élance dans un rythme d'endettement supersonique qui finit par inquiéter le Fmi et l'opinion publique.

De 3076 milliards en 2012, la dette sera presque doublée en 2016. En 2018, elle est attendue à 6 420 milliards de Cfa, avec un encours de  840 milliards de francs Cfa. Soit 61.44% du Pib.

Malgré ces chiffres éloquents, le chef de l'État considère qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat : "Si l'on considère les critères et les normes de viabilité retenues pour la dette publique au plan international, deux critères restent fondamentaux. Premièrement, c'est le service de la dette extérieure, sur les recettes budgétaires : il faut que l'on soit capables de rembourser la dette. Si vous prenez ce ratio, nous sommes à 10.9% et la norme est de 30%. Deuxièmement, le ratio de la dette extérieure sur les exportations de biens et services : la norme est de 20% et nous sommes à 9.1%. Donc, où est le débat ?"

L'analyse d'El Hadji Mounirou Ndiaye, économiste, enseignant chercheur à l'Université de Thiès

"Il y a de quoi s'alarmer"
"Le débat" ? El Hadji Mounirou Ndiaye, enseignant chercheur au département Sciences économiques et de gestion de l'Université de Thiès, le juge opportun. "Ramenée à 17% du Pib en 2006, la dette était déjà à 36% du Pib en 2012 et à 64% du Pib en 2018. Donc, quel que soit ce que le ministre des Finances dit pour rassurer, que la dette est solvable, qu'elle est soutenable, il y a quand même de quoi avoir peur, de quoi s'alarmer avec ce rythme d'endettement. Durant cette décennie, le rythme d'endettement est tellement élevé qu'on redoute même la situation des pays de la Cemac (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale)."

En effet, les pays de la Cemac ploient sous le poids de la dette. Au point qu'ils ont reçu un coup de semonce. "Le Fmi a dit aux pays de la Cemac : ‘soit vous acceptez de serrer la ceinture, pour assainir les finances publiques afin de rendre soutenable la dette publique, soit vous acceptez la dévaluation'. Et ils ont accepté l'austérité", signale El Hadji Mounirou Ndiaye. Conséquence : baisses de salaires et dépenses réduites dans plusieurs pays dont le Gabon.

L'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) n'est pas totalement à l'abri d'un tel scénario avec le rythme d'endettement de l'un de ses piliers. "L'année dernière le Fmi a alerté sur le niveau de la dette et le niveau des charges courantes de l'État par rapport aux recettes publiques. Ce qui fait qu'aujourd'hui les signaux sont là : quel que soit ce qu'ils nous diront, le rythme d'endettement du Sénégal n'est pas normal, et il faut trouver une solution."

Les risques encourus
El Hadji Mounirou Ndiaye estime que le Sénégal ne peut pas continuer perpétuellement à avoir un service de la dette qui étrangle les finances publiques. Il alerte : "72 milliards de francs Cfa de dettes payées par mois, 840 milliards à payer pour l'année 2018 alors qu'à côté vous n'avez que 70 milliards pour payer les salaires. Donc vous avez un service de la dette supérieur au montant des salaires. C'est cela le problème. D'ici quelques années, nous aurons dépassé les 70% et nous allons être le mauvais élève au niveau de l'Uemoa et nous allons être le pays qui va semer la panique ou même  semer de l'anxiété au niveau de l'Uemoa."

La situation est d'autant plus inquiétante que les emprunts ne sont pas toujours utilisés à bon escient, de l'avis de l'économiste. Qui interroge : "Comment pouvez-vous justifier 730 milliards mobilisés pour un Ter de 50 km, 57 milliards uniquement pour acheter des lampadaires, 30 milliards pour un building administratif en commettant en même temps la redondance d'entamer la construction de sphères ministérielles à Diamniadio ? Le gouvernement éparpille ses moyens et ses forces dans des dépenses sans calcul économique."

El Hadji Mounirou Ndiaye recommande au gouvernement d'adopter une démarche de rationalisation des dépenses.


Auteur: Youssouf SANÉ - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (31)


Anonyme il y a 2 semaines (13:21 PM) 0 FansN°: 1
wakh len si ali kalathie bi

pourquoi Macky cache qu'il part pour le Quebec, dofoul dé il a peur que ce qui lui est arrivé à paris se reproduise,

bayilen dakh soupçon
Anonyme il y a 2 semaines (13:24 PM) 0 FansN°: 2
Il ya une grande difference entre wade et Macky...le premier sendetter pour des festivals alors que le second sendette pour developer tous les secteurs clefs de leconomie... tous les pays du monde sendettent; la difference reside dans lutilisation. Les USA premier pays developeee et premier pays endeteee. wa salam. Vive le Senegal, Vive le president Macky Sall.
Reply_author il y a 2 semaines (13:30 PM) 0 FansN°: 1
tu vis sur quelle planete,,comparer senegal a usa,,,meme si les usa s endette les gens travaillent,,,on ne dit pas de ne pas s endetter mais macky s endette pour que son fils achete des immeubles a dubai,,,vous voyez la difference ,,,neuneu
Reply_author il y a 2 semaines (18:38 PM) 0 FansN°: 2
sur quel secteur clé a-t-il investi???? ....... si on n'investi pas sur l'industrie, l'agriculture, la maîtrise de l'eau et de l'énergie on n'ira nul part...tout ce que le président est entrain de faire c'est le voyez moi........;
Reply_author il y a 2 semaines (18:38 PM) 0 FansN°: 3
merci et bien dit
Reply_author il y a 2 semaines (18:54 PM) 0 FansN°: 4
tu te trompes sur tout ce que tu viens de dire. toutes ces routes que tu empruntes aujourd’hui et les échangeurs étaient bien sous wade. il faut être objectif si tu veux être crédible. revenons à macky qui a continué les projets d’infrastructures entamées par wade, à savoir l’autoroute ila touba, l’aer blaise diagne, etc. macky a aussi augmenté les infrastructures critiques mais il a fait recours à un endettement massif et rapide. d’ailleurs mounirou vous a présenté les niveaux de dettes élevées. rien qu’ent novembre 2017 et mars 2018, les obligations libellées en devises étrangères dépassent 2 milliards de dollars! c’est un rythme fou qui indique que macky does not have an effective debt management strategy. même la réfection du building administratif que mounirou a mentionné pour 30 milliard est une chiffre bas car c’est 39 milliards donc un budget overrun ou dépassement budgétaire de 30 milliards, de quoi construire un tout neuf ou spanky new building. c’est ce manque de discipline fiscale qui risque de plomber macky alors qu’il avait tout, y compris le soutien des deux tiers des électeurs sénégalais mais malheureusement, il a dilapidé tout ce capital politique juste comme il l’a fait avec les maigres ressources du contribuable.
Reply_author il y a 2 semaines (21:04 PM) 0 FansN°: 5
tu as parfaitement raison. sous wade il y a eu un taux de croissance de 5% une seule fois en 12 ans. sous macky ce taux a été dépassé 5 fois en 6 ans. et macky n’a pas bénéficié du ppte. wade si. or le cap vert ou le ghana ont profité de l’initi ppte pour décoller. contrairement à ce que dit l’article l’annulation de là dette s’ est faite en 2003 et non 2001 et pour un montant de 25000 milliards annulés non 1500 milliards. en 2000 wade nous a dit qu’il a trouvé beaucoup d’argent . ( nos soucis d’argent sont terminés wade dixit ) en 2012 les caisses de l’etat sont vides ( si je ne suis pas réélu dans 3 mois les salaires ne seront plus payés wade dixit encore) . pour revenir à l’endettement, imaginons 3 salariés. l’un refuse de s’endetter et se contente de son salaire : il va vivre correctement mais il a peu de chance d’avoir une maison. regardez au tour de vous et voyez pourquoi les retraités des années 90 ou avant n’ont pas de maison. les banques ne prêtaient pas. un 2eme salarié emprunte et investit pendant qu’ il est en activité. il a de fortes chances d’ avoir une belle retraite. un 3eme salarié emprunte et fait des vacances de rêves s’habille chez les grands couturiers mange souvent dans les grands restaurants. je ne souhaite pas être à sa place pendant la retraite. autant les décisions politiques de macky sall sont contestables autant sa politique économique est audacieuse, ce qui nous a beaucoup manqué depuis l´independance.
Reply_author il y a 2 semaines (21:32 PM) 0 FansN°: 6
macky ne peut pas de dissocier de l’héritage wadien. macky a été tour à tour son dg à petrosen, puis ministre de l’industrie et des mines, ministre de l’intérieur, premier ministre et, directeur de campagne! un tel homme est indissociable de l’héritage wadien qui est un héritage globalement positif. pour développer une économie, il faut des infrastructures critiques, des resources humaines de qualité, un secteur privé dynamique et capable de prendre le relais sur les investissements publics, des capitaux directs étrangers, un approvisionnement en énergie stable et à moindre coûts, etc! et ça wade l’ava bien compris et avait orienté le pays vers cette direction. et macky a joué un rôle majeur dans ces initiatives et les résultats auraient pu être plus reluisants si wade s’eta montré plus ferme et plus strict envers ses collaborateurs et envers karim. nonetheless wade nous a laissé des infrastructures modernes et c’est à macky et à ceux qui viendront après lui de continuer l’expansion car chaque génération se tient debout sur les épaules de leurs prédécesseurs, good or bad!
Le Victorieux Du Peuple il y a 2 semaines (09:24 AM) 0 FansN°: 7
certains comportements relÈvent purement et simplement de la haute trahison.

a ndoubelane ceratines choses passent et passeront. mais devant le trÔne de dieu chacun assumera ses responsabilitÉs.
il n'y aura pas de c'est-a-dire que ......

kou xamoul bayil. au lieu d’hypothÉquer l'avenir de gÉnÉrations entiÈres.

que celui qui a des oreilles entendent.
Anonyme il y a 2 semaines (13:37 PM) 0 FansN°: 3
Cette analyse doit être lu de manière différente, Macky Sall est arrivé au pouvoir dans un pays endetté, affamé et dans le besoin le plus total ! Depuis 2012 il fait tout en sorte pour arranger les choses mais ça prend du temps et de l'argent. On peut lui faire confiance pour faire réduire la dette c'est tout ce que j'ai à dire !
Anonyme il y a 2 semaines (13:38 PM) 0 FansN°: 4
Soyons certains que l'objectif de Macky Sall n'est pas de faire empirer le pays bien au contraire, il travaille chaque jour sans relache pour faire évoluer et développer le pays, ne perdez pas ça de vue
Repondeur il y a 2 semaines (17:19 PM) 0 FansN°: 1
les rÉpondeurs automatiques du net de l'apr pour atténuer la virulence de la déception des sénégalais aux yeux des idiots sans cervelle.vous nous faites honte.allez y postez autant que vous pouvez cela ne changera rien.le réveil sera brutal.
Anonyme il y a 2 semaines (13:40 PM) 0 FansN°: 5
Macky utilise tout cet argent dans le but de faire grandir et évoluer le pays, à l'inverse de Wade qui qui n'a fait que s'enrichir sur le dos des sénégalais !!!!!
Reply_author il y a 2 semaines (14:53 PM) 0 FansN°: 1
une augmentation de notre dette de presque 110% en seulement 6 ans. macky sall emprunte en notre nom pour mener une politique d'investissement dont les premiers bénéficiaires ne sont pas les sénégalais mais les sociétés étrangères
Anonyme il y a 2 semaines (13:42 PM) 0 FansN°: 6
li dou deug.

bayi len thiakhan bi ak yeufou doff yi.

macky sall ci kaw ci kanam

SENEGAL EMERGENT  :fbhear:  :sunugaal:  :fbhear:  :sunugaal: 
Gorgui Ndoss il y a 2 semaines (15:01 PM) 0 FansN°: 1
ses répondeurs automatiques ne lâchent rien, vous avec macky, tous les signaux sont au rouge l'économiste n'a fait que alerter. maintenant, c'est au gouvernement de revoir sa manière de gestion des moyens du peuple sénégalais wassalam.
Reply_author il y a 2 semaines (16:18 PM) 0 FansN°: 2
vous avez raison ce gars ne dit que des conneries dire que wade à endetté le senegal c'est du n'importe quoi c 'est méchant même de le dire .il faut dire plutôt que wade à développé ce pays. ça même les oiseaux le savent .
Lynx il y a 2 semaines (14:02 PM) 0 FansN°: 7
Analyse trop simpliste de la part d'un "économiste" !!!

je m'attendais à une vraie analyse mais hélas !!!!

Reply_author il y a 2 semaines (14:19 PM) 0 FansN°: 1
ton analyse mister lynx on t'écoute
Lynx il y a 2 semaines (14:26 PM) 0 FansN°: 1
en tant qu'un économiste, je m'attendais de lui qu'il fasse au moins une analyse sur l'utilisation de la dette et les impacts des investissements sur la richesse nationale.
l'analyse du taux d'endettement uniquement ne permet pas d'avoir une bonne opinion car avec un même taux d'endettement deux pays peuvent avoir des effets bénéfiques ou néfastes suivants l'utilisation que ce pays ont fait de leurs dettes.
Reply_author il y a 2 semaines (14:51 PM) 0 FansN°: 1
mais un taux d endettement exponentiel au fil des annees signifie que nous ne faisons rien de von avec l argent
Lynx il y a 2 semaines (15:13 PM) 0 FansN°: 1
prenez juste l'exemple de ces personnes même profil qui emprunte chacun 20.000.000 :
- l'un l'utilise pour acheter sa maison ou investir dans une affaire
- l'autre organise son mariage avec cette somme.
Amath Bakhoum il y a 2 semaines (14:41 PM) 0 FansN°: 8
Geum Sa Bopp; est le seul mouvement;la seule façon de gérer et l'unique moyen pour nous sortir de cette croissante dette. Bougane Gueye prend tous les dispositions et les engagement pour sensibiliser la population afin qu'elle puisse connaitre un haut niveau de développement. :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme il y a 2 semaines (14:45 PM) 0 FansN°: 9
C EST MAKY LE SEUL RESPONSABLE, WADE N EST PLUS Là
Coumba Seye il y a 2 semaines (14:51 PM) 0 FansN°: 10
Incapable de gérer notre économie et notre pays ou va le Sénégal. Au secours Président Bougane Gueye les nullards sont en train de nous étrangler on a besoin de votre soutien. Avec votre savoir faire et votre capacité en tant qu'investisseur et acteur de développement nous sommes convaincu que vous pouvez diminuer la dette du Sénégal a trevers Geum Sa Bopp.
Mor Cissé il y a 2 semaines (14:58 PM) 0 FansN°: 11
Bougane Gueye Dany regrette beaucoup cette situation; car en tant que citoyen digne il ne veut pas rester désintéressé sur le recul du pays . Car pour lui le Sénégal doit être parmi les pays les plus développés. C'est ainsi qu'il appelle le peuple a bien adopté sa nouvelle stratégie de développement.
Aliou Fall il y a 2 semaines (15:05 PM) 0 FansN°: 12
Geum Sa Bopp avec Bougane; si nous voulons avoir un pays sans dette extérieur. Il faut toujours exploiter si l'occasion se présente. Bougane est l'exemple typique que nous devons suivre.
Bourama Kébé il y a 2 semaines (15:12 PM) 0 FansN°: 13
Dégage Macky et son régime nous ne voulons plus de vous . Nous réclamons un changement avec le Président Bougane Gueye
Pas De.brouiillard il y a 2 semaines (15:19 PM) 0 FansN°: 14
il y a 2 phrased.prononcées en 2000. (LIMAFIFEKE KHAWE MA.NOU MA.KOYE DEFFE). et (ON AURA PLUS DE PROBLEME D ARGENT)...si tu veux nous édifier sur.les finances du pays il faut nous.développer ces 2 phrases.SI TU LE.PEUX
Anonyme il y a 2 semaines (16:00 PM) 0 FansN°: 15
JUSQUE NOS PETITS ENFANTS PAIERONT LES DETTES DE MACKY. DU JAMAIS VU. COMME MACKY VEUT ETRE PARTOUT 1er DE LA CLASSE, EN MATIERE DE DETTE IL 1er.
Anonyme il y a 2 semaines (17:07 PM) 0 FansN°: 16
M. Ndiaye, il ne s'agit pas de problèmes de calcul économique ou de tâtonnements de la part de ce régime. Des surfacturations récurrentes et le dédoublement de besoins, ce n'est rien d'autre que des signes de corruption et de détournement de deniers publics. Ces gens ne sont pas là pour rationaliser et ce n'est pas l'armée de crevards payés pour louer leur Seigneur Macky sur Seneweb qui y changera quelque chose. Tout le monde passera à la caisse, y compris les sénégalais qui ne sont pas encore nés. Pendant ce temps, les enfants de Macky et d'autres pontes du régime font la bamboula à l'étranger.
Anonyme il y a 2 semaines (17:10 PM) 0 FansN°: 17
tout d'abord , je me reconnais profane en economie mais ce qui m etonne est que je n'ai pas entendu ni lu , le Fmi ou la Banque mondiale reprocher vivement à l'Uemoa ou au Senegal ce qu'ils ont dit à la Cemac et à certains de ses Etats membres selon l'auteur de cet article,de meme les commentaires de ces InstiItutions (qui ne manquent pas d'economistes avertis) et qui veillent sur nos finances publiques, on les a tous lus et commentés ( sociétés civiles ,pouvoir comme opposition,) que je sache ,il n'y avait pas le feu hormis quelques apprehensions pas si alarmantes ,par ,ailleurs on dit qu'on ne prete qu'aux riches ,mais comment se fait -il qu'avec des finances aussi desastreuses, le Senegal pays pauvre et endetté a pu gagné la faveur des bailleurs de exterieurs au point d'engranger des prets aussi importants ?,il y a là une incoherence qui merite explication .
Reply_author il y a 2 semaines (19:00 PM) 0 FansN°: 1
est-ce que tu parles bien des mêmes institutions qui ont fermé les yeux voir collaboré au maquillage de la dette de la grèce, du mozambique et de tant d'autres? khamal loy wakh dom. fi sa ay mam lek nio fi nek
Mais? il y a 2 semaines (17:24 PM) 0 FansN°: 18
Macky est il bien en Maths???

Un cao pour le Senegal ndiaye
Anonyme il y a 2 semaines (17:41 PM) 0 FansN°: 19
Que ceux qui dissent que lafrik aurait pu creer c barres de fer, vous avez raison mais comment voulez vous creer de telles industries sil nya pas delectriciteee, de routes adaptees. Nous sommes tres en retard. Il ya des prealables et c ce que son excellence Macky Sall a compris. Il ya des etapes kon ne peut pas bruler... il faut de lelectriciteee, de la mobiliteee, une agriculture moderne pour lautosuffisance dabord, les differents ports. Lenergie solaire coupleee avec dotres, le Senegal a fait in grand progress dans ce domaine, avec les routes adaptees plus besoin de se concentrer a Dakar. way way son excellence yangui liguey
Reply_author il y a 2 semaines (18:54 PM) 0 FansN°: 1
espèce de gougnafier! les préalables c'est l'autosuffisance énergétique à même de permettre l'industrialisation. tout le reste n'est que pur sophisme.
A L'economiste il y a 2 semaines (17:48 PM) 0 FansN°: 20
Mr NDIAYE dit "Comment pouvez-vous justifier 730 milliards mobilisés pour un Ter de 50 km,....".

Mr l'économiste avez-vous évalué le coût économique et sanitaire (tous les enfants de Dakar naissent aujourd'hui avec des problèmes respiratoires) des embouteillages à Dakar?

Quelle solution préconisez-vous pour réduire voir anéantir ces coûts économiques et sanitaires?

Entre payer un transport plus cher et payer des ordonnances chères pour votre famille vous choisirez quelle option?

Pour régler ou amoindrir le coût économique et sanitaire des embouteillages à Dakar, Mackhy SALL et son gouvernement à tord ou à raison ont pensé qu'il fallait un TER. Et vous Mr l'économiste quelle solution préconisez-vous pour régler ce problème des embouteillages à Dakar?

En tout cas j'ai plus lu un OPPOSANT à l'AFRICAINE (toujours la critique, sans proposition de solution) qu'un économiste.

Anonyme il y a 2 semaines (18:26 PM) 0 FansN°: 21
Vous nous tympanysez avec vos dettes a la con chez nous en Mauritanie on est a 97% du PIB on vit normal.

Bayilen tiakhan on a que les dirigeants que l'on merite. Estimez vs heureux bande de perroquets tout le temps entrain de quequeter
Reply_author il y a 2 semaines (20:18 PM) 0 FansN°: 1
putain les nars sont fous 97% d endettement heureusement c est des ouguiyas monnaie de singes ça vaut rien apres rosso
Anonyme il y a 2 semaines (19:00 PM) 0 FansN°: 22
Bonne analyse
Anonyme il y a 2 semaines (19:30 PM) 0 FansN°: 23
le sénégalais est amnésique. ce qui l'arrive est bien fait pour sa gueule.
Anonyme il y a 2 semaines (19:33 PM) 0 FansN°: 24
Il y a la bonne et la mauvaise dette. S'endetter pour des infrastructures valables à 30 ou 50 ans, c'est bon. S'endetter pour des aspects clientélistes avant les élections DER, baisse du prix des repas pour les étudiants, augmentation des bourses etc...Cela c'est de la mauvaise dette.
Anonyme il y a 2 semaines (20:53 PM) 0 FansN°: 25
Une bonne analyse de la dette doit reposer sur l'analyse de ses contreparties. Finalement, le taux de croissance de 6% est factice parce que financé par la dette. Il y a aussi les biens physiques finances par la dette. On les cherche mais on ne les voit pas : nouvelles infrastructures ? Sans biens physiques en contrepartie, ou est passé la dette?? Dans la poche de certains ou quoi? CQFD
Anonyme il y a 2 semaines (09:46 AM) 0 FansN°: 26
1 dette qui ne sert qu'à satisfaire 1 clientèle politique et en même temps participer à l'économie de notre chère PAPA "" la FRANCE ""
Watt il y a 2 semaines (11:50 AM) 0 FansN°: 27
Celui qui a gonflé la dette est bien ce ventru qui est là depuis 6 ans. Quand des professeurs d'université s'adressent à des étudiants, ils doivent ne doivent pas le faire dans le mensonge ou dans la politique. Quand on trouve une dette, il n'y a que 2 possibilités. Soit on travaille à la réduire soit on prend la responsabilité d'en ajouter. Présentement, le lion qui dort a opté pour la 2ème possibilité. Pour preuve, l'ardoise est là : C.M.U, écoles privées de formation, P.m.e, Ecobank, Ter, Illa Touba, Pole urbain de Diamgnadio, Sar, etc.

Comme pour vous dire que c'est bel et bien lui qui a gonflé la dette intérieure et extérieure du Sénégal. Il ne se passe pas une semaine où il ne parle pas de prêt ! la merde, c'est lui.
Anonyme il y a 2 semaines (20:54 PM) 0 FansN°: 28
Ho ! Toi la grande gueule ferme ton caquet . Vous politisez tout et la haine qui vous submerge va finir par vous noyez
Foullileenko Leygui il y a 2 semaines (02:32 AM) 0 FansN°: 29
Une gouvernance de mensonge de népotisme surtout de grands mensonges depuis le début rien des mensonges ( rédusction du mandat de 7 à 5 ans ) et du sopoudrage avec des milliers de millairds empruntès et dépensés dans des chantiers confiès à des sociètès étrangères françaises turques marocaines chinoises ect... au détriment des sociètès privèes nationales du Btp



7 ans de mensonges des faux chiffres gonflès sur la croissance l'emploi la CMU et les autres réalisations il faut etre vraiment de mauvaise foi ou aveugle pour ne pas constater l'extreme pauvreté de nos populations l'eau manque les coupures d'electricité redeviennent récurentes surtout la nuit l'insécurité l'ecole et l'université sont à genou mais on continue de nous mentir ils mentent sans meme se rendre compte qu'ils ridicules dans leur mensonge ils nous sortent des chiffres commes des magiciens



Sur le plan poltique Macky Sall se sait minoritaire mais on fait tout pour avoir un second mandat on achète à coups de miliards le khalif d'une telle tarikha qui ne se gene pas de déclarer l'actuel prèsident déja vainqueur des prochaines elections et tire à boulets rouges sur l'un de ses principaux adversaires qui aurait commis l'imprudence de traiter le prophète psl de bédouin on achéte les adversaires politiques on fait la promotion des médiocres au détriment des méritants



On emprisonne un potentiel adversaire dangeureux du prèsident-candidat et on exile un autre on achète les patrons de la presse pour orchestrer une campagne de diabolisation et dénigrement d'opposants



On crée des loi scélérates comme le parrainage pour éliminer de potentiels candidats tout cela pour crèer un boulevard vide au prèsident-candidat car malgré la gouvernance de 7 ans de mensonges et de sopoudrages bourses familiales chantiers Ter ect.... il est conscient que la majorité des sénégalais lui ont tourné le dos
Anonyme il y a 2 semaines (05:43 AM) 0 FansN°: 30
Si on vous suit on aura un président tous les deux jours . Pour vous le bon président c’est celui qui n’est pas encore élu. . Des qu’il est élu vous demandez sa démission dans les mois qui suivent . Le problème c ´est vous ce ne sont pas nos présidents . Heureusement que vous êtes une toute petite minorite
Radar 2 il y a 2 semaines (09:32 AM) 0 FansN°: 31
Merci pour cette analyse.

Une alerte donnée pendant qu'il est encore temps.

Les dépenses de l'Etat doivent aller vers les priorités des sénégalais. La majorité des sénégalais.

Actuellement on perd 2 heures en moyenne dans les embouteillages à Dakar. C'est une priorité. Une solution serait le TER et le BRT attendons de voir. Pour l'instant un Plan d'urgence pour la mobilité s'impose. Interdisons la circulation des camions durant le jour. Coût = zéro milliard.

Le Sénégal fait partie des 39 pays qui ont besoin d'une aide alimentaire selon la FAO. C'est une priorité.

Il y'a une dette intérieure forte envers les écoles privées qui ont pris des étudiants à la demande de l'Etat.

Pourquoi les bourses des étudiants ne sont pas payées à temps ? Nous le savons tous. L'Etat n'a pas d'argent.

Nous avons de maigres ressources utilisons les mieux.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com