La hausse des prix du pétrole a un impact négatif sur le budget 2018 (FMI)

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 mai, 2018 à 20:05:09 | Lu 3311 fois | 2 Commentaires
content_image

La hausse des prix du pétrole a un impact négatif sur le budget 2018 (FMI)

La hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole a un impact négatif sur le budget du Sénégal en 2018, a souligné, vendredi à Dakar, le sous-directeur au département Afrique du fonds monétaire international (FMI), Michel Lazare.

"Alors que les prix intérieurs de l’énergie au détail sont restés stables, la hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole a un impact négatif sur le budget en 2018", a-t-il déclaré lors d’un point de presse à l’issue d’une mission de revue des services du FMI au Sénégal. 

Selon lui, la mise en œuvre du programme "instrument de soutien à la politique économique" (ISPE) a rencontré des difficultés en 2017 dans le contexte d’une hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole, alors que les prix intérieurs de l’énergie sont restés stables.

Il a noté que les tensions budgétaires se sont encore accentuées du fait de recettes inférieures aux anticipations et augmentations de la masse salariale. 

Le représentant du FMI a fait valoir que la cible sur le déficit budgétaire prévue dans le programme sera élargie en 2018 de 2,7 du PIB à 3,3%, pour faire face aux retards de paiement en 2017, malgré des mesures prises par le gouvernement.

Il a aussi parlé de la croissance économique qui reste ’’vigoureuse’’, tandis que l’inflation quant à elle, demeure ’’faible’’. 

"Alors que la croissance est estimée à 7,2% en 2017, l’inflation quant à elle n’a atteint que 1,3%. Du fait de la modification de l’année de référence, le PIB a été révisé à la hausse d’environ 30%", a-t-il expliqué. 

M. Lazare a retenu que si l’objectif fixé pour le déficit budgétaire à fin 2017 a été atteint, une mobilisation insuffisante des recettes a par contre conduit à la réduction des dépenses publiques. 

Cela est dû aussi, a-t-il poursuivi, aux retards dans les paiements à la compagnie publique de l’électricité et au secteur privé. 

"La croissance a augmenté de 6% depuis plusieurs années au Sénégal, cela reste un facteur très positif pour le pays", a-t-il souligné. 

Il a ajouté qu’avec une croissance forte, il pourrait y avoir des retombées positives sur la vie sociale des populations démunies, si le Sénégal poursuit la mise en oeuvre du Plan Sénégal émergent (PSE).


Auteur: APS - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Mai, 2018 (21:07 PM) 0 FansN°: 1
Conjoncture favorable pour debuter l'exploitation de nos ressources halieutiques...Wala ?
Reply_author En Mai, 2018 (17:23 PM) 0 FansN°: 1
halieutique? le poisson? je ne vois pas le rapport. par contre pétrolifère et surtout gazier oui!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com