Contribution Des Equidés Aux Moyens D’existence : 4 Millions De Personnes En Bénéficient Au Sénégal

  • Source: : Sud Quotidien | Le 21 septembre, 2017 à 18:09:00 | Lu 1514 fois | 4 Commentaires
content_image

Contribution Des Equidés Aux Moyens D’existence : 4 Millions De Personnes En Bénéficient Au Sénégal

Au Sénégal près de 4 millions de personnes profitent des services des équidés de trait notamment les chevaux, ânes et mulets. C’est du moins ce qu’a révélé Ngor Dionne,  responsable de l’engagement de l’Ong Brooke. Il s’exprimait hier, mercredi 20 septembre lors d’un atelier de sensibilisation sur la maltraitance des équidés de trait. Aussi, il a confié qu’au Sénégal, on dénombre environ 1 million d’équidés de trait.
 
Les équidés de trait c'est-à-dire les chevaux ânes et mulets contribuent beaucoup à l’amélioration des conditions d’existence des populations. Au Sénégal, 4 millions de personnes bénéficient des services de ces animaux ou même en tirent leurs revenus. La révélation a été faite hier, mercredi 20 septembre par Ngor Dionne, responsable de l’engagement communautaire de l’Ong Brooke. Il prenait part à un atelier de sensibilisation sur les maltraitances à l’endroit des équidés de trait.
 
«Au Sénégal, on dénombre 1 million d’équidés avec une répartition assez égale entre chevaux et ânes et une présence très faible de mulets. Ce 1 million profite à prés de 4 millions de personnes. En effet 4 millions de personnes dépendent directement ou indirectement de ces équidés. Donc, une prise en charge correcte de ces équidés impactent directement sur les moyens d’existence de ces communautés qui en dépendent», a-t-il plaidé, avant d’alerter sur la situation alarmante des équidés de trait au Sénégal car étant victimes de maltraitance et de tortures de toutes sortes.
 
A l’en croire, ces pratiques sont plus répandues dans les localités de Mékhé et de Louga. Par contre il signale que le Saloum, plus précisément la commune de Sokone a fait des avancées significatives dans ce sens. «Ces maltraitances sont plus fréquentes en milieu urbain. En milieu rural, c’est plus la négligence  avec les défauts de soin de prise en charge mais en milieu urbain avec les calèches et charrettes pour le transport, c’est des actes de maltraitance manifestes  presque de tortures à l’endroit de ces animaux  qui pourtant surviennent aux besoins de ces familles», déplore-t-il.
 
Pour rappel l’Etat du Sénégal a mis en place, en décembre  2016, des lois, des textes réglementaires particulièrement l’arrêté interministériel portant réglementation du transport par des véhicules à traction animale pour éviter ces maltraitances.


Auteur: Ndeye Aminata CISSE - Sud Quotidien

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme En Septembre, 2017 (18:08 PM) 0 FansN°: 1
il sera difficile d'émerger avec des ânes, à l'heure de la mécanisation!!!!!!
Anonyme En Septembre, 2017 (20:06 PM) 0 FansN°: 2
rassurer c'est du photoshop
Anonyme En Septembre, 2017 (20:58 PM) 0 FansN°: 3
Inadmissible .

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com