Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

PROCESSUS WIN-WIN POUR UN CANDIDAT TECHNOCRATE, PATRIOTE ET CREDIBLE

Posté par: Youssou GNINGUE| Dimanche 26 août, 2018 15:08  | Consulté 185 fois  |  7 Réactions  |   

Nous assistons à une pléthore d’intentions de candidatures déclarées avec une opposition plurielle. Dans cette liste, il y a des candidats qui partagent les mêmes opinions, disent la même chose et motivés par le même patriotisme. Plusieurs candidats déclarés, dont Ousmane Sonko, Ibrahima Dème, Ibrahima Sylla et Boubacar Camara, ont révélé l’existence de pourparlers secrets avec d’autres leaders en vue de former une coalition devant participer à la prochaine élection présidentielle dans un cadre unitaire avec un seul candidat.

A mon point de vue, il faut dépasser le cadre secret et de dialogue interminable en mettant un processus gagnant-gagnant pour déterminer un candidat technocrate, patriote et crédible comme représentant de ce cadre unitaire. En effet, il est difficile d’avoir un consensus sur un candidat. De plus, la nomination d’un quelconque candidat peut induire des frustrations au sein du groupe. La meilleure stratégie est de déterminer démocratiquement ce candidat commun.

PLATEFORME COMMUNE

La démarche consisterait à inviter les candidats possédant des visions rapprochées à s’accorder sur une plateforme commune.  Ainsi ces candidats, s’accordant sur une même base de programme, devraient s’engager à signer un protocole commun. Ceci leur permettrait de se distinguer en coalition en se  donnant un nom et en organisant des élections «primaires ouvertes». Ce processus est dit ouvert dans le sens ou des candidats peuvent se joindre à la dynamique de coalition. Nous fournissons une description du processus en nous basant sur un nombre de 10 candidats. Ce choix est basé sur les intentions de candidatures qui incluent une quinzaine de candidatures incarnant les critères de technocrate, de patriote et de crédibilité. Les différentes étapes de ce processus  sont présentées ci-dessous.

COMITÉ CENTRAL

Chaque candidat fournit une trentaine de personnes pour constituer le comité central,  ce qui fournit avec les candidats 210 membres. Les nombres proposés peuvent être révisés à la discrétion des comités des candidats.

COMITÉ CENTRAL ELECTORAL

Des  membres indépendants de la société  civile  pourraient être coptés pour faire partie du corps électoral afin d’aider au choix du représentant commun. Ils pourraient du même ordre que l’ensemble des membres partisans soit un nombre de 199. Ce nombre pair est choisi pour éviter des situations égalitaires d’embarras de choix. Ces deux groupes fourniraient un comité central électoral de 409 électeurs.

CORPS ELECTORAL DE BASE

Chaque candidat déclaré désigne 300 membres électeurs et 100 leaders  indépendants  de la société  civile donc un total  de 400 électeurs dans chaque région.  Chaque candidat déclaré doit également designer parmi ses partisans un nombre de 1000 électeurs au niveau national qui peuvent être choisis dans n’importe quelle région et même dans la Diaspora sénégalaise. En conséquence, chaque candidat fournit 6600 électeurs.

Notons qu’avec le nombre de 10 candidats, ceci constitueraient un nombre de 66 mille électeurs qui  constituent le corps électoral pour le premier tour de choix du candidat commun.

Un congrès est prévu dans chaque région pour  organiser l’élection régionale.  Ces congrès régionaux donneraient l’occasion de confectionner une liste solide de parrains et de mieux se faire connaitre. Ils donneraient une occasion d’interagir avec les électeurs et de mieux faire connaitre le programme commun.

SYSTEME INTERNE DE VOTE

Le vote que nous proposons est un vote à 3 tours dont le premier résulte d’un vote pondéré que nous présentons ci-dessous

Vote pondéré du premier tour. Le vote pondéré est un système de vote très adapté pour déterminer démocratiquement le candidat de l’opposition. En effet, compte tenu de la constitution du groupe électoral composé de manière plus ou moins équitable, le vote majoritaire risque de fournir des résultats très serrés car chaque membre chercherait à élire son candidat.

Le principe du vote pondéré  consiste à donner un «poids»  à chaque candidat au lieu de voter systématiquement en positif pour un seul. Dans le cas qui concerne, le nombre de candidat est pour l’instant au nombre de 10. Chaque électeur fournit des points 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17 et 19  aux dix candidats reflétant sa préférence progressive. Son meilleur candidat reçoit la valeur 1, son suivant 3, ainsi de suite jusqu’au dernier avec une attribution de 19. La  moyenne du candidat est ensuite évaluée avec la plus basse associée au candidat étant globalement le plus apprécié.

Si la moyenne de ce meilleur candidat plus 1 reste strictement plus petite que celles de tous les autres, alors il est élu au premier tour.

L'avantage de la pondération est une prise en compte plus complète de la volonté de l'électeur, qui peut exprimer sa préférence globale.

L'objectif principal de ce système de vote est d'améliorer la sérénité des votes en permettant l’expression sur chaque candidat de chaque électeur. De plus, le fait de s'intéresser à tous les candidats permet d'avoir une plus grande maturité puisqu'il faut les connaître plus ou moins. Dans le cadre d'un vote pondéré, la course à la notoriété des candidats devrait se faire de manière suffisamment positive pour qu'une majorité de gens les classe assez bien.

ORGANISATION DES ÉLECTIONS ET STRATÉGIES

Comme, nous l’avions les élections de premier tour pourraient sont organisées dans les 14 régions du Sénégal. Le comité central est chargé de superviser ces élections de premier tour. Ses membres ne peuvent pas voter dans le cadre de ce premier tour. Ces élections internes devraient se tenir pendant deux jours successivement dans les 14 régions durant le mois d’octobre.

Le premier jour devrait être consacrés aux présentations de la plateforme commune et des candidats par des présentations et poster. Le second jour serait consacré au vote qui devrait intimement individuel. Certaines règles doivent être clairement définies pour éviter les négociations entre les différents camps. 

Les résultats de chaque élection sont scellés. La délibération est seulement effectuée durant le début du mois de novembre.

Si le premier tour fournit un représentant dont la candidature est retenue par la CENI, alors il est le candidat commun.

Si le premier tour fournit plus d’un représentant soit 2 ou plus, alors ces candidats passent au second tour par un vote majoritaire.

VOTE  MAJORITAIRE A DEUX TOURS

 Ce  vote majoritaire, au second et au besoin au troisième tour, est mené dans le cadre du comité central électoral formé par les 409 membres. Ainsi la décision de choix du représentant est confiée à ce comité élargi. Si le nombre de candidats au second tour  est exactement  deux, alors le deuxième tour décide ainsi de l’élection du représentant.

Si le nombre de candidats au second tour  est plus de deux, alors on procède au vote majoritaire. Si un candidat a plus de 50 %, alors il est élu pour représenter l’opposition. Dans le cas contraire, on passe au troisième tour avec les deux meilleurs candidats qui désigne le représentant.

PARTICICIPATION DE CHAQUE CANDIDAT

Chaque candidat devrait verser une participation dans l’ordre du dixième de la caution nationale soit 3 millions.  En effet, toutes les activités décrites par ce processus devraient être financées par la participation financière des candidats et par des contributions volontaires. L’heureux élu devrait bénéficier d’une partie de cette somme globale qui lui permettrait d’alléger considérablement sa participation aux élections nationales. Il devrait également être supporté par le comité central.

                          Quel candidat de rêve pour troubler des rêves !

Professeur  Gningue  Youssou, Mathematics and Computer Science Dep.,

Laurentian University, Ontario, Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (7)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Youssou En Août, 2018 (20:30 PM) 0 FansN°:1
Il est possible d'adapter le processus pour obtenir 2 candidats au de 1 candidat. Tout depend du nombre d'intentions de candidature.
Youssou En Août, 2018 (20:35 PM) 0 FansN°:2
Une nouvelle intention de candidature; le journaliste Adama Gaye
Youssou En Août, 2018 (20:53 PM) 0 FansN°:3
Ce processus par des intentions de candidature concernant des partis plus politiques qui ont deja été aux commandes.
Youssou En Août, 2018 (20:57 PM) 0 FansN°:4
Si les 10 candidats possèdent une moyenne de 5%, alors le candidat de reve passent au premier tour.
Youssou En Août, 2018 (21:00 PM) 0 FansN°:5
Si les 10 candidats possèdent une moyenne de 3%, alors le candidat de REVE aura plus de 30%.
En effet, en théorie des Jeux, la valeur d'une coalition est toujours supérieure a la somme des valeurs des membres la constituant.
Avec un tel score, le second tour devient une assurance.
Youssou En Août, 2018 (21:05 PM) 0 FansN°:6
Meme avec 10 candidats ayant une moyenne de 1.5%, la coalition obtient une valeur supérieure a 15%. Elle continue a avoir des chances de passage au second et par suite de gagner l'election.

Ce processus est la veritable RECETTE pour se débarrasser a jamais de Macky. Tous les ingredients y sont, commençons SVP la cuisson.
Anonyme En Août, 2018 (07:37 AM) 0 FansN°:7
seule le sénégal qui pour une première

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 784323 fois 236 Articles 15227 Commentaires 67 Abonnés

Posts recents
LA REVANCHE PAR LA REVOCATION
CONCURRENCE INTERNE ET SAUVAGE DANS LE MACKY-PARRAINAGE
APPROCHE STEM POUR UNE EDUCATION PLUS EFFICIENTE EN AFRIQUE
APPLICATIONS DU PARRAINAGE AUX PRECEDENTES PRESIDENTIELLES
LES VRAIS CANDIDATS SE SONT LANCÉS DANS LE PARRAINAGE
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
La Bibliothèque Sembène Ousmane de Yoff doit être élevée à la Dimension Nationale
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé