Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

PLUS D’AUDITS AVEC MOINS D’AUDITIONS

Posté par: Youssou GNINGUE| Mercredi 02 janvier, 2013 05:01  | Consulté 1359 fois  |  6 Réactions  |   

 

Le gouvernement doit poursuivre sa volonté de recouvrement des deniers publics détournés durant la gestion de l’équipe précédente.

Ceci implique plus d’audits.

L’autorité en place ne doit pas se laisser distraire par les agitations  de certains responsables de l'ancien régime. L’exemple de diversion le plus patent est la motion déposée par les députés libéraux au niveau de l’Assemblée Nationale accusant le  premier ministre de blanchiment d’argent de  Hissène Habré. Les raisons justifiant cette diversion sont multiples.

Premièrement, l’ancien président Tchadien n’est pas jugé criminel car son procès ne s’est pas encore tenu. Il ne peut pas être reconnu coupable avant son jugement par l’Assemblée Nationale. En conséquence, la motion des députés libéraux ne possède aucune consistance juridique.

D’autre part, le président Habré n’est pas accusé de détournement d’argent mais plutôt de crime contre l’humanité. En effet, comme l’affirme l’ancien ministre des finances Moussa Touré : « Abdoul Mbaye ne peut pas être incriminé dans la mesure où l’Etat tchadien n’a jamais réclamé cet argent en question.»

Si le PM est reconnu d’une quelconque culpabilité par l’Assemblée Nationale, quel a été le rôle dans ce cas des autorités Sénégalaises qui ont accueilli le président Tchadien dans notre territoire depuis 1990 ?  

Le blanchiment de son action dans l’affaire Habré  noircirait le PM et serait le dernier maillon qui diaboliserait toutes les autorités actuelles. Du même coup, ceci remettrait en question toute la démarche de recouvrement des deniers publics actuellement entreprise.

L’intérêt de la nation réside plus dans le recouvrement de deniers publics réellement détournés par d’anciennes autorités administratives que dans des accusations de blanchiment d’argent Tchadien possiblement survenu il y a vingt ans.

Pourquoi n’avons-nous  jamais entendu ces mêmes accusateurs quand le président Wade pillait les caisses du pays jusqu’à offrir une mallette d’argent à l’agent Segura de l’ONU ?

Ces diversions  constituent une technique de défense de coupables afin de rendre le contexte des audits impossible. Cependant, ces audits devraient être menés dans les normes des règles administratives et de  justice.

Ne pas combattre l’injustice par l’illégalité !

La vérité pas le mensonge !

La chasse aux détourneurs pas aux  sorcières !

Pour réussir cette mission, les tintamarres et annonces sensationnelles ne sont pas nécessaires. Ceci implique moins d’éditions. Il ne sert à rien d’annoncer des sommes astronomiques et finalement ne rien  récupérer. En effet, le  recouvrement est  la phase la plus importante.  Il doit être mené avec la plus grande efficacité et la plus grande discrétion. L’appel, l’utilisation voire l’association du journalisme de sensation n’est pas nécessaire.

Pour réussir cette mission, les auditions fleuves et multiples ne servent pas à l’efficacité de l’enquête. L’audition doit se situer en aval et non pas en amont. Au moment de l’audition, des preuves tangibles constituant un dossier bien ficelé doivent être disponibles. Des correspondances par courrier postal pourraient sollicitées.

Pour réussir cette mission, les auditions doivent être menées dans la discrétion la plus totale. Un compte rendu de l’entrevue ne doit jamais être fidèlement répertorié dans les journaux. 

Pour réussir cette mission, les auditions doivent être menées dans un cadre de respects mutuels. Il faudrait tenir compte des règles administratives, de la loi et  de la disponibilité des personnes convoquées.

Pour réussir cette mission, il faudrait être méthodique. Un nombre faramineux de dossier à la fois  risqueraient de réduire l’efficacité de la démarche jusqu’à lui confier une forme d’harcèlement.  La technique du gottagot doit être sollicitée.

Pour réussir cette mission, il faudrait privilégier la négociation en vue  d’un recouvrement à la répression inutile. Il faudrait privilégier l’intelligence constructive à la force destructive.

Pour réussir cette mission, nous ne pouvons pas éviter le pivot ou Nadayibiligui  qui a permis l’orchestration de tous ces détournements. En effet, les audits utilisés pour épingler le peu de coupables ont été menés durant son mandat et ensuite rangés dans les tiroirs.

Pour réussir cette mission,  il faut respecter l’adage ci-dessous.

Plus d’audits, moins d’éditions et moins  d’auditions.

Bonne chance et  courage dans cette mission !

Bonne et heureuse année 2013 !

Que la Paix, la Justice et  la Sérénité règnent dans notre cher Sénégal

Que Dieu nous protège !

Pr Youssou GNINGUE  (UL, Dir. Dept.  Math. & Informatique, Canada)

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (6)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Xeme on January 2, 2013 (14:33 PM) 0 FansN°:1
Du déjà lu et entendu. Je dis que le métier "blogueur de l'arc en ciel" doit être bien payant.
Youssou Gningue on January 2, 2013 (15:43 PM)0 FansN°: 578420
Merci pour ta contribution !

En tous cas, c'est la premiere fois que je me prononce sur ce sujet

Si tu as l'impression de l'avoir lu, alors tu penses comme moi.

Malheureusement ceci est loin de la pratique. Il suffit de considerer les erreurs commises lors des precedents audits, le nombre important d'audits menes, le nombre important de personnes convoquees et le temps de retenu des convoques ...

C'est pour cette raison que j'ai redige ceci en forme de rappel

En passant, Blogueur n'est pas un metier mais un moyen d'expression

Bonne annee 2013
Nit dafay nité on January 2, 2013 (17:33 PM) 0 FansN°:2
Vous n'avez pas compris le sens de la motion de censure.
C'est une technique qui permet dans le cadre de parlementarisme rationalisé ( une expression technique)d'obliger le gouvernement à venir s'expliquer devant le peuple.Il faut reconnaitre que le PDS a frappé un coup pour l'occasion.L'exercice a permis politiquement d'atteindre Le Premier ministre puisqu'il a fait preuve d'énervement.Il faut respecter les mécanismes de la démocratie
Youssou Gningue on January 2, 2013 (18:54 PM)0 FansN°: 578725
La motion de censure n'est pas le sujet de cet article. Elle est un exemple de diversion et vous dites la meme chose que moi sur ce point.
Anonyme Benna domi Yoff. on January 2, 2013 (21:30 PM) 0 FansN°:3
Félictations Youssou pour le réalisme et pragmatisme de l'article. On y sent l'esprit de méthode pour arriver au meilleur résultat au moindre coût. En somme, tu prônes une approche de négociation dans la discrétion pour obtenir une coopération avec les accusés pour obtenir le retour du maximum des fonds détournés. Je souscrit à l'idée de réduire les effets d'annonce et le tintamare pour laisser la justice faire son travail dans l'ombre.
Youssou on January 3, 2013 (02:22 AM)0 FansN°: 579431
Merci de l'appréciation et ta contribution !

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 434072 fois 91 Articles 1110 Commentaires 42 Abonnés

Posts recents
Les faux Sommets pour l’Afrique
Comment mettre fin aux coups d’Etat en Afrique ?
Bienvenue à l’année de la Paix
Anniversaire de naissance du savant Cheikh Anta Diop
Dernier Vœu de MANDELA
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé
La Combine manquée de WADE
Pourquoi l’armée n’interviendrait pas ?