Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Prévention et Détection d’un AVC

Posté par: Youssou GNINGUE| Mardi 10 mai, 2016 15:05  | Consulté 1480 fois  |  3 Réactions  |   

1. Définition d’un AVC

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une perte de fonctions cérébrales caractérisée par l’apparition subite de symptômes neurologiques persistants causés par la destruction de tissu cérébral. L’AVC résulte de troubles de vaisseaux sanguins  provoquées par une obstruction des artères cérébrales ou une hémorragie cérébrale causée par un anévrisme.

2. Différents types d’AVC

Les accidents vasculaires cérébraux peuvent être classés en deux principaux types; AVC hémorragique et AVC ischémique.

AVC hémorragique. Cet AVC est causé par la rupture des vaisseaux sanguins dans l’encéphale. Le sang s’infiltre dans l’encéphale et détruit des neurones tout en augmentant la pression intracrânienne. C’est comme une inondation sanguine qui empêche la connexion et la transmission de l’information à travers les neurones. Certaines fonctions cérébrales se trouvent ainsi détruites.

AVC ischémique. Cet AVC peut être causé par l’obstruction d’artère par des caillots de sang qui provoque une embolie. Cette obstruction peut également résulter de la présence de corps étrangers dans les artères provenant le plus souvent d’une inflammation. La circulation sanguine peut également être ralentie par la présence de plaques dans la tunique des artères. Cette formation de plaque est appelée athérosclérose. L’embolie et l’athérosclérose sont ainsi à l’origine de lésions cérébrales causées par l’apport insuffisant d’oxygène et de glucose aux neurones encéphaliques. Notons que 80 % des AVC sont causés par un caillot dans le cerveau et ne causent habituellement aucune douleur.

3. Statistiques sur l’AVC

L’AVC peut atteindre toutes les  tranches d’âges, les enfants comme les adultes.

 - 20% des personnes atteintes d’AVC ont moins de 20 ans.

 - La probabilité de risque augmente avec l’âge doublant par tranche de 10 ans.

 - Les hommes de plus de 65 ans sont (30 %) plus exposés  que les femmes

 - 20 % des personnes meurent dans le mois qui suit.

 - 75 % des survivants en gardent des séquelles définitives.

 - 25 % ne reprendra jamais d’activité professionnelle.

 - Environ 6,2 millions de personnes meurent chaque année d’un AVC

 - 80 % des victimes vivent dans des pays à revenu faible et intermédiaire.

 -  L’AVC est la 2ieme plus grande cause de mortalité chez les plus de 60 ans.

 - La plupart  (70 % ) ne connaissent pas les signes d’alerte de l’AVC

 - L’AVC est la principale cause d’invalidité et de démence dans le monde.

4. Détection de l’AVC

Les signes d’alerte de l'AVC

L'AVC a la  particularité de sembler ne pas avoir de signes précurseurs. Cependant,  certains cas d’AVC sont précédés d’accidents ischémiques transitoires (AIT) qui se caractérisent par l’apparition de bredouillement, d’une perte de motricité, d’une paralysie d’un membre, ou d’une cécité durant quelques secondes. Les victimes ont souvent tendance à les négliger.

D’après les organisateurs de la première Journée nationale de l’Urgence Vasculaire (novembre 2007) « plus d’un tiers des séquelles liées aux AVC et de nombreux décès pourraient être évitées » avec une prise en charge suffisamment rapide.

Les symptômes de l'AVC

Les principaux symptômes d’un AVC déclaré sont un mal de tête brutal et violent, des difficultés à parler, des étourdissements, perte soudaine d'équilibre, une confusion, un engourdissement de membres, une paralysie partielle, difficultés de communication,  et des troubles de la vision.

5. Prévention de l’AVC

Les techniques de prévention que nous proposons concernent plus les adultes.

5.1. Pratique sportive. Une moyenne pratique sportive réduirait les risques d’AVC. En effet, elle devrait favoriser une meilleure oxygénation du cœur et du cerveau. Un jogging d’une vingtaine de minutes suivi d’une dizaine de minutes d’étirements musculaires, 3 fois par semaine, pourrait être d’un apport très bénéfique. Cette activité pourrait être substituée à une marche d’une heure dans un cadre assez agréable comme au bord d’une plage. Associer si possible une pratique d’un autre sport de plaisir ou de passion tel que la natation, le football de plage.

5.2. Nourriture équilibrée. L’alimentation possède un rôle non négligeable. Un manque de fibre dans l’alimentation est par exemple un des constats effectués par les recherches. Manger des fibres, fruits et légumes, contribue à baisser l’obésité, baisser l’hypertension artérielle.

5.3.  Vie saine. Éviter le tabac, l’alcool et les drogues peut avoir un effet non négligeable dans notre stratégie préventive.  

5.4. Sommeil assez complet. Des nuits de sommeil assez complet réduirait considérablement les risques d’AVC.

5.5. Méditation. La méditation est une excellente  arme pour lutter contre le stress, pour se relaxer, améliorer sa concentration et refaire son plein d’énergie.

La méditation,  consistant essentiellement à se concentrer, afin de se vider l’esprit de tout ce qui l’encombre peut donner une sensation de calme, de paix et d’équilibre. Malgré quelques variantes, la plupart des séances de méditation suivent les étapes suivantes :

 - Asseyez-vous sur une chaise, les pieds à plat sur le sol, en prenant soin de garder le dos droit et décontracté. (Vous pouvez également le faire,  couché dans votre lit ou sur un tapis)

 - Posez les mains sur les genoux, les paumes vers le haut.

 - Fermez les yeux à demi ou complètement si le milieu le permet.

 - Choisissez un centre d’attention pour  vous concentrer, par exemple la répétition du nom de Dieu si vous êtes un croyant. Le mien en tant que musulman est Allah

 - Laissez votre esprit s’apaiser. Ne forcez pas pour faire le vide ou chasser les pensées. Contentez-vous de les laisser aller et venir, et ramener doucement votre esprit au centre d’attention  choisi.

Vous pouvez méditer presque partout, dans tout paisible endroit (autobus, bureau, salle d’attente,  lit, salon, plage) et pendant aussi longtemps que vous le voulez.

Contrôle de la respiration. Nous pouvons réduire les risques d’AVC par le contrôle de notre souffle respiratoire  qui possède un considérable effet sur notre stress.

Respiration à deux temps. Inspirer en provoquant une rentrée d’air dans les narines. Dès que l’inspiration est complète, alors on commence le processus d’expiration. Quand elle se termine, on recommence l’inspiration.

Respiration à quatre temps. Inspirer en provoquant une rentrée d’air dans les narines en comptant jusqu’à 2. Dès que l’inspiration est complète, on bloque l’air on compte jusqu’à  4. Ensuite on expire en comptant  compte jusqu’à 2.   On maintient les poumons vides en comptant jusqu’à 4. Nous pouvons progressivement augmenter les chiffres avec une pratique régulière.

Respiration abdominale. À l’inspiration, le diaphragme descend en compressant les organes abdominaux afin que la paroi abdominale puisse se gonfler. À l’expiration, le diaphragme remonte à nouveau et la paroi abdominale s’abaisse.

Respiration par la poitrine. À l’inspiration, les côtes se soulèvent de façon à ce que la poitrine s’ouvre. À l’expiration, les côtes reviennent dans leur position initiale. L’air arrive dans les lobes intermédiaires des poumons. Cette respiration intervient automatiquement dans les situations de stress, dues à la nervosité ou à des tensions.

Notons que dans la méditation, il est possible de substituer l’étape 5 par un exercice de respiration.

5.6. Chapelet.  Cette méditation  peut être remplacée par le wird  pour ceux qui le pratiquent ou par des séances de prière qui sont tous des formes de méditation.

5.7. Balancement. Le balancement est un mouvement apaisant. Son effet est immédiatement perceptible chez le bébé. Il arrête de pleurer dès qu’il est bercé. Avec le temps, nous oublions les effets bénéfiques de ce mouvement de va et vient. Naturellement, nous nous balançons parfois inconsciemment et de façon à peine perceptible. Une chaise pliante berceuse pourrait nous aider à retrouver cette sensation. Nous pouvons également la retrouver dans la position assise de prière, en laissant le tète se pencher vers l’avant et en se balançant dans cette position, dans le sens avant-arrière. Cette sensation peut être retrouvée debout en se laissant débalancé volontairement successivement sur un pied dans le sens de droite à gauche, vice versa. C’est ce qu’on appelle la danse de l’éléphant.

5.8. Attitude positive. Être animé d’une attitude spirituelle et positive, est sans conteste une des principales clés afin de générer, développer et entretenir son épanouissement personnel dans la vie quotidienne. Apprendre à se mettre au-dessous des choses terre à terre,  cultiver une philosophie optimiste et programmer à contrôler son ego démesuré. Apprécier à sa juste valeur chaque moment que vous êtes présentement en train de vivre. Évacuez votre stress  inutile soit par la prière ou par la méditation. Entourez-vous de bonnes personnes  et interagissez positivement avec elles tout en évitant les conflits inutiles. Ouvrez votre cœur à Dieu, il sera inondé par la lumière divine.

5.9. Contemplation de phénomène naturelle. La contemplation de beaux paysages tels que le coucher du soleil ou l’horizon marin peut avoir un effet apaisant  sur la personne.

5.10. Musicothérapie. Écouter de la musique plusieurs heures par jour serait un bon moyen de relaxer et d’éviter la dépression ou de l’anxiété. D’ailleurs, les patients ayant eu un AVC incluant la musique dans leur thérapie récupéreraient plus rapidement leurs facultés d’attention, de mémorisation et leur bonne humeur. L’intérêt thérapeutique de la musique est déjà connu dans le traitement de personnes ayant subies un AVC.

5.11. Zikr. La musique peut être remplacée des chansons religieuses appelée zikr pour ceux qui le pratiquent.

5.12. Fredonnement. Le fredonnement de mélodies ou mots à connotation mystique ou religieuse tels que le nom de Dieu possède un effet d’apaisement considérablement sur notre système nerveux.

5.13. Câlins. Réserver plus d’attention aux séances de câlins. Certains hommes sénégalais négligent cet aspect dans les relations de couples.   Être câlins n’est pas une faiblesse mais au contraire une force.

5.14. Cure d’une Aspirine journalière. En consultation avec son médecin, une cure mensuelle tous les 3 mois d’une Aspirine journalière  devrait  éviter les caillots dans le sang. Attention sa prise continuelle pourrait avoir des conséquences assez chez certaines personnes.

En résumé, nous avons présenté différentes recettes que nous pouvons classer en cinq catégories;  sport, spiritualité, personnalité, hygiène de vie et musicothérapie. Il suffit de créer à partir de ces 5 catégories son propre cocktail. Avec une pratique régulière, vous allez le personnaliser et peut-être l’améliorer. Ceci devrait vous permettre d’être, s’il plait à Dieu, assez bien armé contre un quelconque AVC. Et si dans votre entourage, il survient à quelqu’un (Nous ne le souhaitons pas), alors vous êtes armés pour réagir de manière urgente et d’aider dans le processus de recouvrement.

6. Urgence d’intervention

 - Contact immédiat et urgent de l’ambulance ou SAMU.

 - Prise en charge immédiate améliore le pronostic.

 - Effectuer un bilan neurologique dans les heures qui suivent.

 - Suivre un traitement afin d’éviter les récidives et des lésions définitives.

Prof.  Gningue Youssou, Chair of Math and Computer Science Dep., Laurentian University, CANADA

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (3)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Youssou En Mai, 2016 (19:30 PM) 0 FansN°:1
L’accident vasculaire cérébral est la deuxième plus grande cause de mortalité chez les personnes de plus de 60 ans. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’accident vasculaire cérébral est la principale cause de mortalité chez les personnes de plus de 60 ans et la cinquième plus grande cause de mortalité chez les personnes âgées entre 15 et 59 ans.
Commentaire de Thierno-Faceboo En Mai, 2016 (09:19 AM) 0 FansN°:2
C'est important de faire attention pour les 20 premières minutes de prise en charge pour une personne atteinte d'AVC
Youssou En Mai, 2016 (14:58 PM) 0 FansN°:3
Comme tout complexe mécanisme, le Cerveau a besoin d’être entretenu.

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 702599 fois 131 Articles 7674 Commentaires 58 Abonnés

Posts recents
LA VRAIE QUESTION
VERS UNE MONNAIE COMMUNE OUEST AFRICAINE
ALIOU SALL, EN YAKH ET EN YAPP
Belle leçon de Respect et de Sportivité
ET SI WADE SAVAIT
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé
Pourquoi l’armée n’interviendrait pas ?