Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

QUEL STATUT POUR KHALIFA SALL ?

Posté par: Youssou GNINGUE| Mercredi 30 août, 2017 16:08  | Consulté 331 fois  |  2 Réactions  |   

Avec leur client sur la liste des députés devant siéger à l’Assemblée Nationale, les avocats de Khalifa Sall ont parait-il introduit une demande de liberté provisoire afin de lui permettre d’assister à  l’installation de la 13e législature.

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, actuellement emprisonné dans l’affaire dite de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, est une victime du principe de la caisse noire. Depuis le début de l’élection de son excellence Macky Sall, je militais pour la suppression de toutes les caisses noires. Une administration de qualité ne peut admettre l’existence de telles caisses, à commencer par la caisse noire du Président. Originalement, les caisses noires  devraient être de petites caisses pour régler des situations urgentes. Elles sont devenues de grosses caisses. Contraire à celle de la Présidence, la caisse noire de la mairie possède une certaine dose de transparence. Elle est une caisse d’avance.

Si la liberté provisoire lui est encore refusée, alors  le  maire de Dakar, Khalifa Sall, ne pourra pas siéger à l’Assemblée Nationale.  Dans ce cas, il faut le juger le plus rapidement possible pour régler ce dossier. En effet, il serait illogique d’accepter la candidature de  quelqu’un et ensuite de l’empêcher arbitrairement d’exercer.  

Sans nous positionner dans une situation de jugement, nous pouvons affirmer avec certitude l’assertion ci-dessous. Une personne qui est clairement dans l’impossibilité de siéger ne doit pas être dans une liste de candidature de l’Assemblée Nationale.

A mon humble avis, on n’avait pas besoin de l’emprisonner, mais de le juger. Il n’a aucun intérêt à s’enfuir. D’autre part, une justice ne doit être partisane. On lui refuse le provisoire qu’on a accordé à des personnes accusées de crimes et en même temps des dossiers plus brulants ont été sournoisement éteints.

«  Si tu ne peux pas être impartial alors cède ton pouvoir aux justes. »

En conséquence, nous appelons le procureur à plus de clairvoyance. Si la programmation de jugement n’est pas urgente, alors il faudrait accorder à Khalifa Sall la liberté provisoire afin de lui permettre d’exercer  son mandat. Dans le cas contraire, alors jugez-le pour régler définitivement son statut de législateur ou d’être sous le coup d’une législation.

Dr  GNINGUE  Youssou, Chair, Mathematics and Computer Science Dep., Laurentian University,  Canada

 L'auteur  Youssou GNINGUE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Yoffois En Août, 2017 (17:06 PM) 0 FansN°:1
Dans la vie, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Tout finit par se ranger dans les fichiers de l’Histoire.
Youssou En Août, 2017 (10:15 AM) 0 FansN°:2
La liberté provisoire de Khalifa Sall semble être en bonne voie. Je sens qu’il va humer l’air bientôt. Une prédiction ou une volonté !

Ajouter un commentaire

 
 
Youssou GNINGUE
Blog crée le 19/03/2012 Visité 702601 fois 131 Articles 7674 Commentaires 58 Abonnés

Posts recents
LA VRAIE QUESTION
VERS UNE MONNAIE COMMUNE OUEST AFRICAINE
ALIOU SALL, EN YAKH ET EN YAPP
Belle leçon de Respect et de Sportivité
ET SI WADE SAVAIT
Commentaires recents
Les plus populaires
Salvy, DG de Dakar Dem Dikk, n’aurait jamais dû exister
Pas d’Amalgame dans l’Affaire Bethio
Aucune Responsabilité Africaine dans la Traite Transatlantique des Noirs
Rebaptiser le Stade LSS par le nom J.F. Bocandé
Pourquoi l’armée n’interviendrait pas ?